Vidéo : « Je ne joue pas les papas gourous » – Zacharie Noah

31

A presque 80 ans, Zacharie Noah, père de Yannick, est décédé ce matin à Yaoundé entouré de sa famille. C’est la star internationale du tennis et de la musique qui l’a annoncé sur son compte Twitter… Retour sur un notable camerounais incontournable…

C’est en papa fier et ému que le monde connaitra Zacharie Noah le 5 juin 1983 lors de la finale de Roland Garros remportée par son fils le célèbre tennisman Yannick Noah. En effet qui a oublié cette fameuse étreinte entre un père et son fils témoignant l’amour et la complicité qui liaient les deux sportifs ?

Né le 2 février 1937 Zacharie Noah était le fils de Simon Noah, camerounais, ancien tirailleur et employé d’une plantation de cacaoyers mort assassiné à 84 ans d’une balle dans le dos lors d’une tentative de coup d’Etat au Cameroun en 1985. Mais saviez-vous que « Tonton Zach », comme on l’appelait affectueusement à Yaoundé, avait été lui même footballeur en son temps ? Eh oui, le patriarche était défenseur à l’UA Sedan-Torcy de 1956 à 1962. Il remporte d’ailleurs la Coupe de France en 1961. C’est dire que la gagne on connait dans le clan Noah. Sa carrière professionnelle s’interrompt brusquement en 1963 à la suite d’une grave blessure.

Il a ainsi transmis le virus de la compétition mais surtout de la victoire à son fils et même son petit-fils, puisque ce dernier, Joachim, est un célèbre joueur de NBA où il joue pour les Légendaires Bulls de Chicago comme Michael Jordan.

Voici une archive de l’INA (Institut national de l’audiovisuel) français où Zacharie est interviewé après la victoire de son fils Yannick Noah, devenu instantanément un héro national. Il parle avec ce charmant accent beti qu’on lui connait de sa relation avec son fils. Il avoue ne pas jouer « les papas gourous » et s’être « beaucoup amélioré à son contact ». Et que pour lui, « c’est quelqu’un d’extraordinaire ».

Une interview à l’image de ce père cool, aimant et humble…

Tu vas nous manquer Papa Zacharie… Repose en paix…

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here