People : La femme d’un célèbre producteur de musique nigérian dévoile les horreurs qu’elle a subies dans le mariage

33412

Les histoires de couple semblent avoir monopolisé les informations people du côté du Nigéria Wanda People. Alors qu’il y a quelques jours encore nous vous parlions des raisons de la rupture entre l’actrice Tonto Dikeh et son mari, voici que la femme d’un célèbre producteur vient de dévoiler les horreurs que ce dernier lui faisait subir.

Wanda People tout ce qui brille n’est pas d’or ooh! Pour ce qui ne l’avait pas compris malgré le Wandayants divers de l’actrice Tonto Dikeh que nous vous avons rapporté il y a quelques temps, voici une nouvelle histoire qui va convaincre les plus « Thomas ». Oui ceux qui veulent voir avant de croire que ce n’est pas parce qu’on poste des photos sur le net que tout va bien. Tout est parti d’un post de Foston Utomi. Un célèbre producteur au Nigéria, propriétaire du label Foston Music qui gère notamment la carrière du chanteur à succès Patoranking. Sur son compte Instagram, on pouvait alors lire :

« Lorsque tu t’accroches à quelqu’un qui ne veut pas rester – Il y a des gens qui ne sont pas faits pour être avec toi quel que soit le degré avec lequel tu veux les retenir. Et tous ceux qui méritent votre amour sont uniquement ceux qui restent avec vous dans les moments difficiles pour ensuite rire avec vous une fois la tempête passée (…) la meilleure solution est peut-être de te laisser partir et de faire un grand bond en avant. »

Un post visiblement adressé à sa femme Ajoke, qui sous-entend que le producteur a tout fait pour la retenir, mais elle est partie. Cependant comme la vérité finit toujours par sortir, un anonyme est venu commenter ce post en disant tout simplement que « les violences domestiques ne sont pas permises ».

Le cœur du bandit a donc commencé à battre et Foston Utomi, est directement allé inbox pour intimider son ex, prétendant que le post sur la séparation ne lui était pas destiné. Celle-ci n’a pas loupé l’occasion de l’afficher correctement en publiant une capture d’écran de leur conversation en inbox suivi d’un long post crucifiant.

« Si tu penses que tu peux poster quelque chose en public et puis venir en privée me dire que ce post ne me concerne pas, je crois que tu blagues en vrai. Tu t’attends peut-être à ce que je te demande à qui ce post était destiné? Aww tu te sens mal parce que je t’ai largué? Parce que j’ai rejeté tous tes appels pathétiques à ce qu’on se remette ensemble? Très peu savent quel monstre tu es, et parmi ceux qui le savent, très peu peuvent te dire la vérité car c’est toi qui les nourrit. Tu l’a dit toi-même, je ne t’ai jamais rien fait de mauvais pendant toute la duée de notre mariage (j’ai les screenshot). Je ne t’ai jamais trompé, jamais énervé, jamais trahi. Malgré le fait que tu m’ai fait des choses inimaginables, j’ai toujours cherché des astuces pour t’aimer chaque jour. Je marchais en souriant, en essayant d’être forte pour mon fils, même comme je savais comment tu m’avais détruite. Si mes cicatrices se referment un jour ce serait un vrai miracle. (…) tu n’auras jamais la paix M. Uba. Tu m’as battu à sang pas moins de 20 fois en 3 ans. Tu as tenté de me tuer 3 fois (TUER) et tu crois que tu auras la paix? Peu importe combien tu as, à moins que tes parents ne t’emmènent quelque part pour qu’on te délivre, tu finiras par te tuer toi-même. Note bien ça. Tu m’as acheté une range rover, donc probablement tu achèteras une Bentley à la prochaine fille (victime) quand tu la trouveras. Elle va aimer ton argent mais elle payera car tu es maudit. Tu sais que je n’ai jamais été là pour ton argent, je t’ai aimé, mais au final, j’ai constaté que tu ne méritais pas cela. Respecte-toi. » La bible massa !

Mais ça ne s’est pas arrêté là, la « victime » est revenue sur les violences domestiques répétées de son mari avant de publier une photo sur laquelle elle était en sang, et « presque morte », et d’expliquer l’insoutenable moment qu’elle a subi ce jour-là.

« Ce jour mon cher mari vit son épouse et mère de son fils étendue au sol mais il ricanait lui, jurant sur la tête de sa mère que ce serait mon dernier jour sur terre, qu’il serait le prochain dans les blogs dont on dirait qu’il a tué sa femme (…). Il ne montra aucune pitié, ajoutant que je vais me noyer dans mon sang. Il avait fermé toutes les portes, même le balcon par lequel je voulais sauter pour m’enfuir. L’homme que j’aimais a retiré son sous-vêtement et a abusé de moi sous les yeux de mon amie pendant des heures. Il avait deux de ses amis dans la maison ce jour jusque-là, ils ne purent l’en empêcher. Il les a corrigé avant de m’atteindre, déterminé à en finir avec moi. C’est Dieu qui m’a sauvé ce jour. Mon amie et moi avons couru en route, moi avec du sang partout et les gens se demandaient ce qui nous était arrivé. Et ceci n’est qu’un exemple car je peux écrire un livre sur l’enfer que j’ai vécu avec cet homme. Et c’est toi qui a le toupet d’emmener ça sur Instagram. Tu n’arrives même pas à être un modèle pour ton fils et maintenant tu veux faire les longs discours. » Waaah la mère, toi-même tu as supporté deeeh !

Pour l’instant le concerné n’a pas encore réagi à ces propos, mais sur page, des milliers de nigérians ont laissé des commentaires où ils l’insultent copieusement. Un nouveau drame très regrettable pour le milieu du showbiz nigérian. Vraiment triste !

En tout cas, la leçon c’est que Instagram ne montre que ce que les gens veulent bien nous montrer.

Affaire à suivre…

Que vous suggère cette histoire Wanda Peeps? Laissez-nous vos impressions en dessous.

F.F.K

 

 

3 Commentaires

  1. Dans les histoires de couple il y a toujours un fond du probleme qui est inconnu de tous. Le producteur n’a qu’a nous dire le bemol qui le poussait a agir ainsi.
    De quoi accuse t-il sa femme ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here