Le fait est assez rare pour être souligné Wanda Peeps! L’angolaise Maria Borges est devenue la première femme africaine du siècle à faire la couverture du très célèbre ELLE U.S.

Maria Borges vient d’entrer dans l’histoire en posant pour la nouvelle couverture du dernier numéro de ELLE Magazine version U.S . Le modèle angolais de 24 ans qui a déjà défilé pour Dior, Banana Republic, Victoria’s Secret, Versace et bien plus encore, fait des campagnes pour Givenchy, Tommy Hilfiger, H & M, Bobbi Brown, C & A, L’Oréal, Mac Cosmetics et Forever 21 vient d’ajouter une nouvelle ligne à son palmarès, celle d’être la première femme noire du siècle à poser pour la couverture de ce célèbre magazine. Mais compte tenu de tous les Wandayantes scènes que la jeune femme a déjà eu à faire, cette nouvelle n’a certainement pas été un choc.

Née à Luanda, en Angola, Maria Borges a été élevée par ses frères et soeurs et a vécu la guerre civile angolaise. Elle a été découverte en participant à la version angolaise de Elite Model Look et bien qu’arrivée en seconde position de ce concours, elle a réussi à conclure un contrat avec une agence appelée « Model Step ». (la banane qui doit murir va seulement murir Wanda Peeps !). Et depuis lors, sa carrière de model n’a cessé de grimper en flèche. Nous avons pu l’observer lors de ces différentes apparitions  aux défilés de Victoria Secrets, de quoi la faire apparaitre dans notre top 9 des mannequins africains qui ont fait les plus grands défilés au monde.

Publicité

Une couverture historique il faut le dire car ce sont des millions de d’afro-américaines qui peuvent désormais regarder ce magazine et voir quelqu’un à leur image. Une valorisation de la peau noire à sa juste valeur. Entre temps Maria Borges continue d’écrire l’histoire de la mode africaine, comme nous vous le prédisions déjà en début de cette année.

Bravo au jeune mannequin Maria Borges pour ce record !

F.F.K

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here