C’est chaud Wanda Peeps ! Le chanteur Drake est accusé par un modèle, star d’Instagram de l’avoir enceintée et d’avoir fui ses responsabilités. Déballage +++ !

Drake ne s’attendait certainement pas à ce déballage XXL lorsqu’il s’aventurait sur le terrain de la starlette des réseaux sociaux Layla Lace. Sur Instagram, la modèle a porté une accusation directe à l’endroit de la star canadienne en l’accusant de l’avoir enceintée et de ne plus décrocher ses appels.

« Donc de nos jours le nouveau système c’est que dès que tu dis à un homme que tu es enceinte, il cesse de prendre tes appels. S’il y a une seule chose que je retiens dans tout ça c’est qu’il ne faut surtout pas être naïve lorsqu’un homme veut vous manquer de respect (…) une fois que vous acceptez et vous pardonnez, il y’en a toujours de l’espèce de @champagnepapi qui continuerons à vous traiter comme du n’importe quoi. J’aurai pu être loin aujourd’hui, mais non, je me suis fait berner par cette image de gentil garçon que ce connard me faisait croire. Quelle arnaque. Je me sens si stupide » affirme Layla Lace avant de se déverser dans un flot d’insultes. C’est facile?!

Comme d’habitude, de nombreuses personnes sont venues sur ce post accuser Layla Lace de vouloir profiter de la notoriété et de l’argent de Drake. Des propos visiblement pas au gout de la starlette qui a réagi immédiatement.

« Je vais tirer une chose au clair. Je n’ai jamais cherché ce sale gamin à deux balles qui se prend pour un homme. Je ne me suis jamais donner à lui, je ne suis pas une ces fans dégénérées, je n’ai jamais voulu que tout ceci arrive« . Et pour confirmer son propos, Layla Lace a publié des captures d’écrans de leurs conversation dans lesquelles on voit un numéro attribué à Drake dans des messages qui montrent la proximié entre les deux interlocuteurs.

Pour l’heure, ni Drake ni son équipe n’a réagi à ces accusations qui font déjà le tour des medias people aux states. Le début d’un divers qui ne s’arrêtera certainement pas de sitôt.

Affaire à suivre…

F.F.K

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here