Single : « Michael Jackson » de Reniss ft. Jovi, le son qui carbure au bitter kola

503

Reniss-Michael Jackson-Jovi-jewanda

New Bell Music continue de révolutionner la musique africaine et met la barre encore un peu plus haut avec « Michael Jackson » de Reniss featuring Jovi. Découvrez un tube en perspective…

Ils avaient promis à leur création qu’ils apporteraient un souffle nouveau sur la musique africaine et camerounaise en particulier, et bien dirions-nous que c’est un ouragan qui se prépare. Après « B.A.S.T.A.R.D.« , « Cash » (rebaptisé « Mets l’argent à terre » par le public), et tout récemment « Et P8 Koi » qui n’a pas encore fini de buzzer et que les grandes marques s’arrachent déjà, voici que les super guerriers de New Bell Music reviennent en mode « Kamehameha ».

Après son EP « Afrikan Luv » sorti en 2013, et une participation à « Lord Have Mercy« , la princess Mankon revient avec ce titre tout simplement intitulé « Michael Jackson ». Et surprise, elle y chante en Français sur une fusion à base de Makossa remis au goût du jour avec une teinte pop. Reniss y chante avec une sensualité jusque là peu dévoilée, en témoigne déjà le visuel plutôt sexy réalisé par February 16th… Rejointe par le maître de cérémonie Jovi qui vient poser quelques punchlines sur le single de sa protégée. Mais encore plus surprenant, le morceau s’ouvre sur un clin d’œil au mega tube de 1988 « Agnangnan » de l’un des tous premiers groupes de rap africains R.A.S venant de Côte d’Ivoire. Ceux qui ont grandi à cette époque en Afrique ne manqueront pas de s’en rappeler. Et sans doute beaucoup de camerounais se remémoreront les transformations que la chanson avait subi au sein de la jeunesse à l’époque « Qui peut me témoigner – Agnangnan »… En bref, un #Throwback qui tue !

Et puis, il y a le fameux Michael Jackson… Et bien il est bel et bien présent dans cette chanson qui porte dans son ADN les traces du King de la pop, mais pas de la manière dont vous pourriez l’imaginer. C’est bien simple, vous ne vous pouvez imaginer ce que que vous allez écouter. Par ailleurs, faut-il encore rappeler que ce dernier avait d’ailleurs « emprunté » un bout de « Soul Makossa » pour en faire « mama-say/mama-sa/mama-ko-ssa » au Baoba Manu Dibango ? Une production bien évidemment réalisée par Jovi Le Monstre en personne, sorte d’hommage à la star américaine défunte qui aurait sans doute apprécié !

Trève de bavardage, écoutez plutôt ce savoureux mélange qui ne manquera pas de faire carburer l’Afrique au « bitter kola »… #AlerteAuTube

Plus bas découvrez le clip vintage de R.A.S… Connaissez vos classiques Wanda People… Guettez les pas légendaires !

Rejoindre Reniss sur Twitter / Facebook /Instagram.
Rejoindre Jovi sur Twitter / Facebook / Instagram.

Visiter le site.

C.V.F

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here