• Culture
  • WandaMania
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil A la Une Single : "Tobghe Si" - Amenem (Prod. Mike Mef) (Review)

    Single : “Tobghe Si” – Amenem (Prod. Mike Mef) (Review)

    -

    amenem-tobghe-si-mike-mef-jewanda

    C’est avec un enthousiasme non dissimulé que je partage avec vous ma dernière découverte du dernier single du rappeur gabonais Amenem sur une prod Afro-psychédélique du talentueux Mike Mef.

    C’est en suivant l’actu de Jovi en concert à Libreville, que j’ai découvert le titre “Tobghe Si” mis hier sur les ondes de Soundcloud.

     
     

    Le single démarre avec le barissement d’un éléphant, histoire de vous faire pénétrer dans le contexte une fois. Ici, on est en Afrique, plus précisément au Gabon, dans la culture Fang. Et ça donne du “Elone Trap”. Une fusion entre le Trap et la musique traditionnelle Elone qui se rapproche de l’Ekang que l’on retrouve au Cameroun.

    Il nous rappelle bien évidemment le tube “Cash“, qui continue de faire bouger l’Afrique. Je suis plutôt heureuse de voir qu’il ait fait des émules en inspirant d’autres à puiser dans leur héritage et patrimoine culturel. Preuve qu’une Afrique décomplexée se construit petit à petit. Et quel bonheur qu’elle se manifeste également dans l’art et plus particulièrement la musique. J’ai connu Mike Mef à travers divers projets dont le docu-fiction musical “The rythm of my Life – Ismaël Sankara” ou le remix d’un son de Christina Aguilera (que j’ai particulièrement apprécié) créé à l’occasion d’un concours en ligne… Et je suis enchantée qu’un tel talent se mette au service de la culture africaine.

    “Tobghe Si” est un potentiel tube auquel je souhaite le même joli parcours qu’a le désormais rebaptisé “Mets l’argent à terre”. Tout en ayant la même recette sur la structure, il a son identité propre et force est de croire qu’il ne pourra pas passer inaperçu.

    Ce que j’adore :

    Bien évidement et avant tout le beat tonitruant. Le rap en patois m’a vraiment conquise et est un vrai plus pour le morceau.

    “Avec la tête comme l’oiseau” ! Ma phrase préférée ! Aussi simple que ça, et cela ressemble à ce qu’on aime bien dire chez nous. Et enfin la pochette (réalisée par Magssi Pictures) que je trouve super créative et à l’image de la fusion musicale.

    Mes conseils à l’artiste

    Je conseille vivement à l’artiste de ne raper qu’en patois. J’ai été moins impressionnée par le flow en Français encore un peu trop coloré de French Touch (ou en Anglais, d’ailleurs à bannir à cause de l’accent). Alors s’il a la capacité de raper en langue, qu’il s’engouffre dans cette voie d’urgence.

    Je lui recommande vivement de ne travailler qu’avec les producteurs du calibre de Mike Mef capable de créer du son avec de l’ADN africain.

    Car ce qui fera éclore le Hip hop africain c’est sa capacité à apporter un souffle nouveau à un genre qui peut parfois tendre à s’essouffler.

    La direction du Hip Hop africain se dessine de plus en plus. Ceux qui ne prendront pas le train à temps resteront sur le quai et regarderont les autres décoller. A bon entendeur…

    Pour le petit congossa de fin, il semble qu’un Remix soit prévu avec nul autre que Jovi Da Monsta en guest. #AfricaUnited. Ca promet le feu !

    Bon, maintenant on attend seulement le clip qui je l’espère reflétera ce mélange entre modernité et tradition avec swag.

    C.V.F.

     
    Céline Victoria Fotsohttp://www.jewanda.com
    Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV