jeudi, juillet 18, 2019

Moët & Chandon t’offre une invitation à sa soirée Écrans Noirs + une nuit dans une somptueuse suite de la Villa des Lys…


 

Moët & Chandon Best Of Cameroun

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil A la Une Vidéo : "En Afrique, les gens vivent comme dans Kirikou" - Maître...

Vidéo : “En Afrique, les gens vivent comme dans Kirikou” – Maître Gims

-

maitre-gims-africains-kirikou-jewanda

Actuellement en promo pour son album “Mon cœur avait raison” sorti le 28 août dernier, Maître Gims a répondu à une interview de Metro News… Le chanteur d’origine congolaise a décidé de s’impliquer dans le développement de son continent à sa façon en créant une association pour construire des puits en Afrique : Bella Water Eau de la Terre. Belle initiative c’est tout à son honneur…

 
 

A la question du journaliste qui semble nourri de clichés :

Tu as crée une association pour construire des puits en Afrique. Est-ce parce que la France a délaissé le continent ?

Maître Gims répond :

J’ai fait ça déjà en tant qu’Africain… Né la-bas. Je suis né à Kinshasa, je suis arrivé très jeune. Dans un premier temps, je le fais parce que j’ai envie de le faire, j’ai toujours voulu le faire et je pense qu’il est temps de le faire maintenant. Il n’y a pas assez de gens qui se mobilisent pour ça. Parce qu’il se passe c’est vraiment terrible. J’y vais souvent en Afrique et c’est à peine caricaturé. Y a des gens qui vivent sous des cabanes, avec de la paille au-dessus comme dans Kirikou. Ça existe vraiment. Les gens vivent comme dans Kirikou (…)”

Les propos de Maître Gims sont très maladroits et m’ont personnellement beaucoup dérangée et gênée, voire même choquée. Certes, l’artiste rapporte une vérité, mais elle ne reflète pas celle de l’ensemble du continent. En plus rajoutons que dans certaines régions, la “tenue” de Kirikou est une tenue traditionnelle. Et oui, certaines ethnies font le choix de continuer de vivre en pratiquant leurs coutumes. Cela ne rime pas toujours avec pauvreté. (Voyez l’Australie ou l’Amazonie). En architecture africaine, la paille peut être utilisée de façon très moderne pour construire. Même la terre battue.

Oui, malheureusement nous avons encore beaucoup de difficultés dans nos pays : A se soigner, boire de l’eau potable, s’éduquer, s’éclairer. Ce sont les grands challenges pour notre beau continent. Mais un peu de pudeur et un discours plus nuancé aurait été de bon ton selon moi. Surtout ne faisons pas des critères occidentaux les nôtres.

Car dire cela en France à des gens qui nous regardent parfois de haut car pensant que nous ne sommes pas “assez” ceci ou cela, c’est risquer de renforcer ces clichés que les personnes qui ne connaissent pas l’Afrique ont en tête. C’est risquer de faire en sorte que les africains qui ont des initiatives ambitieuses comme nous autres ne soient pas pris au sérieux à l’International. Rien que la question du journaliste en dit long… La France a “délaissé” (abandonné) le continent selon lui ? Autrement dit, comme la France nous a abandonnés, pauvres de nous, comment allons-nous faire ?

Il faut faire très attention quand on parle de notre continent aux autres. Oui parler de ce qu’il y a de bien ne veut pas dire qu’on nie une réalité plus sombre. Mais si on en parle, qu’on en parle vraiment avec beaucoup de prudence et de pédagogie. Au moins, s’il avait dit qu’il y a des choses qui se font, mais des difficultés persistent. Ok. Nous comparer à Kirikou, au demeurant très mignon et charmant, et le qualifier de négatif, c’est vexant, voire insultant, et pas nécessaire.  Ce sont des choses comme ça qui font qu’on montre encore nos corps dans les médias comme du vulgaire bétail. Ça ne nous aide pas…

Donc Maître Gims, noble initiative de ta part, si beaucoup d’artistes africains pouvaient faire comme toi. Mais de grâce, révise ton discours, tu ne verras aucune star africaine tenir ce genre de propos dans un média qui plus est étranger (je ne pense pas qu’un étranger aurait même eu l’audace de dire cela). Cela ne veut pas dire qu’elles cachent ce qui se passe, mais cela s’appelle de la pudeur, et on n’expose pas nos faiblesses au monde… On se bat pour les gérer et on avance, la tête haute. On a notre fierté.

Et vous Wanda People ? Que pensez-vous des propos de Maître Gims ?

C.V.F

 

 
Céline Victoria Fotsohttp://www.jewanda.com
Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV