26 C
Yaoundé
lundi, juillet 6, 2020
Proposé par Je Wanda Academy

Spécial

USA/CANADA

Magbé Savane, la créatrice ivoirienne du jus bio Makomas

Wanda Peeps, être entrepreneur c'est tout miser sur ses idées, prendre des risques avec l'espoir de réussite. Telle est l'entreprise dans laquelle...
- Publicité -

Ça chauffe !

Beauté : Les africaines dépensent 7 milliards $ en faux cheveux par an

Selon « Euromonitor International », les gens, en Afrique du Sud, au Nigeria et au Cameroun dépensent à eux seuls 1,1 milliard de dollars...

La fille du milliardaire indien Anand Burman épouse un homme noir

Wanda Peeps, il s'agit d'une grande première. L'héritière d'une richissime famille indienne a choisi de s'unir à un homme d'origine africaine contrairement...

People : 15 stars américaines qui ont retracé leurs origines africaines

Wanda People, vous savez que la grande mode ces dernières années aux states, c'est de retrouver ses...

Cinéma : Les acteurs afro américains les plus puissants d’Hollywood

Dans l’industrie du cinéma hollywoodien, ces gens-là sont des grosses têtes Wanda People ! Qu’ils soient acteurs à...

Business : Fabrice Alomo, 2e prix Anzisha 2015 avec MyAconnect

fabrice-alomo-2e-prix-anzisha-2015-jewanda

Il s’appelle Fabrice Alomo, c’est le fondateur de My AConnect, une start-up web visant à favoriser le e-commerce en Afrique; à 22 ans, il remporte le 2eme prix Anzisha 2015 en Afrique du Sud.

Chaque année le Prix Anzisha 2015 récompense les « entrepreneurs africains âgés de 15 à 22 ans les plus audacieux du continent ». Après le jeune camerounais Alain Nteff l’année dernière avec GiftedMom, c’était au tour du Nigérian Chris Kwekowe de monter sur la première marche du podium avec sa plateforme Slatecube. Slatecube offre aux jeunes les moyens d’acquérir des compétences liées à l’emploi, en mettant notamment à leur disposition des stages virtuels pour développer une expérience professionnelle. Chris Kwekowe a reçu une enveloppe de 25 000 dollars pour soutenir son entreprise (soit environ 15 millions de FCFA).

Le deuxième prix Anzisha revenait au jeune camerounais Fabrice Alomo grâce à sa plateforme dénommée MyAconnect, avec à la clé 15.000 dollars (soit environ 9 millions de FCFA). Cette plate forme multitâches web a été mise sur pied afin de favoriser le e-commerce en Afrique, à repenser la façon de faire des affaires en Afrique. La plate forme a été créée le 4 novembre 2014, et son secteur d’activité est exclusivement centré sur le e-commerce. A ce jour plus 128 entreprises sont clientes de la jeune start-up !

Qu’est-ce que MyAconnect ?

MyAconnect est une sorte de marché en ligne appelé AMarket, qui répertorie une variété de produits et services offerts par certaines PME partenaires. Les personnes notamment non bancarisées peuvent y accéder en payant avec Amoney, une monnaie électronique.

En outre, la start-up a développé sa propre solution aux défis de livraison e-commerce. Avec l’expansion rapide des centres urbains au Cameroun, très peu d’endroits ont des adresses officielles. Et sans les noms des rues ou des numéros, la livraison de marchandises peuvent être difficiles. Cependant, Fabrice et son équipe ont construit leur propre application du système d’adresse, appelé MyHome, ce qui rend l’utilisation des coordonnées GPS aidé par des sites connus, ou des locaux publiques comme une église, une école ou même un manguier … afin de permettre à leur clientèle de mieux se diriger. L’unité de ADelivery de l’entreprise prend alors le produit de la PME, et le livre au consommateur.

laureats-prix-anzisha-2015

MyAconnect va selon le jeune entrepreneur, changer la façon dont les Africains achètent et vendent leur produits. Plus flexible, sécurisée et accessible à toutes les bourses, c’est la solution simple et innovante pour une clientèle purement africaine. A faible coût, efficace l’entreprise a un service avec engagement incontestable sur du long terme, pour un résultat final qui est de voir une Afrique plus numérique et connectée à son entreprise.

La troisième place revenait à la Ghanéenne Mabel Suglo, créatrice de EchoShoes qui propose un assortiment de chaussures et d’accessoires afro fabriqués à partir d’objets recyclés. 12 500 dollars lui ont été remis (soit environ 7,5 millions de FCFA).

Félicitations à lui et à tous les autres finalistes. Quelle est belle cette jeunesse africaine entreprenante ! Les projets Tech ont de l’avenir en Afrique non Wanda People ? Peut-être que ce sera votre tour l’année prochaine !

Vitez le site.

Les rejoindre sur les réseaux sociaux Facebook / Twitter.

                                                                                                Lily.E

fabrice-alomo-2e-prix-anzisha-2015-jewanda-2

 

Ça chauffe !

Beauté : Les africaines dépensent 7 milliards $ en faux cheveux par an

Selon « Euromonitor International », les gens, en Afrique du Sud, au Nigeria et au Cameroun dépensent à eux seuls 1,1 milliard de dollars...
 
 

Les derniers articles

Suy Fatem se prononce sur sa relation avec le footballeur Gbamin

Wanda Peeps, la réaction de l'ex Miss Côte d'Ivoire était attendue depuis son apparition à Dubaï aux côté du footballeur Jean Philippe...

“Mimbong mi mane bé”, le concept qui a conquis la toile et les stars camerounaises

Wanda People, voilà maintenant plusieurs semaines que les internautes ont dans les oreilles la phrase "Mimbong mi mane bé". Un concept bien...

La Youtubeuse Crazy Sally répond aux accusations portées contre elle

Wanda Peeps, la Youtubeuse Crazy Sally n'avait très certainement pas prévu l'autre ci. Suite à sa dernière vidéo, la go a été...

Un Youtubeur simule une masturbation devant la photo de Willow Smith, sa mère et son frère réagissent

Wanda People, Jada Pinkett Smith et son fils Jaden ne sont pas prêts de décolérer. La vidéo d'un youtubeur se prêtant à...

Aller à la barre d’outils