mardi, octobre 15, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil A la Une Musique : TOP 6 des labels camerounais

Musique : TOP 6 des labels camerounais

-

 

top-6-labels-camerounais-jewanda

Depuis maintenant trois ans la scène urbaine camerounaise est en pleine effervescence. Mais qui sont ceux qui nourrissent le public des meilleures créations musicales et qui ont marqué la dernière année écoulée ? 

Cela fait environ 6 ans que la musique urbaine camerounaise ne cesse de cumuler drastiquement des adeptes au pays de Samuel Eto’o et au-delà. Bien sûr cela fait 20 ans que les jeunes camerounais se sont laissés séduire par la musique urbaine “Made in Mboa” avec quelques coups d’éclats irréguliers par ci par là, tels que “Vert, rouge, jaune” de Krotal en 2003 ou encore “Si tu vois Ma go” de Koppo en 2004 pour ne citer que ceux-là. Mais, le coup d’envoi de la nouvelle vague serait sans doute le tube “Yelele” du groupe X-Maleya sorti en 2010.

 
 

Et depuis 2013, ça fuse de partout ! La musique camerounaise est au cœur des débats et des échanges déchaînant les passions. Il n’est plus extraordinaire aujourd’hui de se retrouver à dodeliner de la tête à l’écoute d’une superbe chanson camerounaise urbaine à la radio. A tel point que des jeunes entrepreneurs camerounais ont décidé de miser sur la musique et d’en faire un business viable en créant leur entreprise, à savoir un label de musique. Certains depuis le Cameroun, d’autres depuis leur pays d’accueil à l’étranger.

Le secteur s’organise, se professionnalise. Peut-être pas encore assez pour rivaliser avec les chiffres d’affaires des labels de son voisin le Nigeria, néanmoins, c’est un début. En parlant de chiffres d’affaires, il est encore compliqué d’en obtenir (ainsi que des informations plus précises sur les propriétaires). Est-ce parce que les chiffres sont trop bas ? Ou alors ils sont si bons qu’on ne préfère pas trop attirer l’œil sur le business (parfois encore informel il faut le dire) ? D’ailleurs ces businessmen quand ils ne sont pas eux-mêmes artistes sont plutôt discrets et ne sont pas vraiment connus du grand public. Donc encore difficile à dire mais on peut supposer que s’ils continuent c’est qu’ils ne sont pas à plaindre. La prolifération des spectacles localement et à l’international (certains cachets des rappeurs camerounais les plus célèbres se négocient parfois entre 3 et 5 millions FCFA la prestation), les contrats publicitaires ou d’ambassadeurs avec quelques grandes marques, la vente en ligne sur les plateformes de téléchargement ou de produits merchandising devraient quand même permettre à ces entrepreneurs de “mettre de l’arachide dans leur ndolè”.

Nous avons essayé de faire un petit calcul simple. Si les artistes les plus populaires vendent leurs albums en ligne entre 9 et 10 € (sur iTunes) et que ne serait-ce que 1000 de leurs fans l’achètent, c’est quand même environ 10 000 € de chiffre d’affaires l’album, soit 6,5 millions de FCFA. Si le label en a 2 ou 3 de même envergure on multiple les gains. Quand on sait que le salaire moyen au Cameroun est environ de 60 000 FCFA par mois, cela devient très intéressant même si le coût d’un clip reste encore élevé (il faut débourser entre 1 et 1,5 millions de FCFA minimum pour un clip de belle qualité avec l’un des réalisateurs les plus en vue).

Preuve que la musique urbaine devrait largement contribuer à l’essor du domaine et permettre de faire de la musique en général un secteur industriel officiellement rentable, car ils sont nombreux à investir dans la musique en général depuis des années, pourtant aucun nom ne vous vient vraiment à l’esprit, aucune success story (re)connue. Ce qui malheureusement concourt à donner cette impression que la musique c’est juste pour s’amuser, en oubliant qu’ailleurs ces industries créatives rapportent gros.

Alors quels sont les labels qu’il faut absolument connaitre au Cameroun aujourd’hui ? Ceux qui dominent la scène urbaine en ce moment. Tant par leur succès, que par leur présence ou leur professionnalisme (accessibilité, branding, le nombre d’artistes, communiqués de presse…). Selon Je Wanda Magazine, 6 labels sortent clairement du lot au Cameroun.

Voici le Top 6 des incontournables, des labels camerounais de l’heure…

C.V.F

 

6 – BIG ENTERTAINEMENT DREAMS :

Artiste(s) connu(s) : Locko

Tube(s) : “Margo

 

5 – WHITE HOUSE MUSIC

Artiste(s) connu(s) : Featurist

Tube(s) : Babaah“, “Touh Mbap

 

4 – STEVEN’S MUSIC ENTERTAINMENT LLC
StevensMusic-top-5-labels-camerounais-jewanda

Artiste(s) connu(s) d’abord Gasha en 2013, puis, Daphne en 2014.

Tube(s) : Kaki Mbere“,  “Rastafari“…

Particularité(s) : Nominations et prix (KORAS 2016)…

Site Web : www.stevensme.com Les rejoindre sur Facebook.

 

3 – HOPE MUSIC GROUP

HMG-top-5-labels-camerounais-jewanda-01

Artiste(s) connu(s) : Micheal Kiessou, George Breezy, Yvich

Propriétaire du Label : Jean Philippe Nkouaya Mbiakop aka Philjohn;

Date de création : février 2012;

Tubes : “Bennam“;

Projets marquants : Co-production de “African Mamy” de Duc-Z en 2013…

Particularité(s) : Signé chez Sony Music via The Orchad, un large catalogue d’artistes signés en contrat de distribution, un artiste au compte certifié

Site Web : www.hopemg.net Les rejoindre sur Facebook.

 

2 – XM MUSIC

XM-Music-top-5-labels-camerounais-jewanda

Artiste(s) connu(s) : X-Maleya, tout récemment Djibril Angel ; 

Propriétaire(s) du Label : Teteck Auguste, Zaiter Etoundi Haitem et Roger Samnig Tang

Date de création : 2015; Après avoir quitté leur ancien label, ils créent le leur…

Tube(s) : “Doumba

Projets marquants : Mega concert à l’Olympia de Paris le 14 septembre 2014;

Particularité(s) : C’est le label du trio camerounais le plus célèbre, compte Facebook certifié, nouvel album sorti aujourd’hui intitulé “Playlist”…

 

1 – NEW BELL MUSIC

New-Bell-Music-top-5-labels-camerounais-jewanda

Artiste(s) connu(s) : Jovi, Reniss, Pascal

Propriétaire(s) du Label : Ndukong Nfor Godlove, Rachel Burks

Date de création : mai 2013; Après avoir quitté le label qu’il avait crée auparavant avec un ex-associé…

Tube(s) : “B.A.S.T.A.R.D“, “Cash“, “Et P8 Koi“…

Projets marquants : Mboko God (vendu sur Jumia), Puta Madre et de nombreux E.P., de multiples collaborations dont Akon

Particularité(s) : Label de musique le plus prolifique au Cameroun, très grande originalité, plusieurs artistes qui se distinguent sur la scène musicale, plusieurs nominations et prix (MAMA’s 2015, KORA 2016 etc.), compte Twitter certifié, produits merchandising…

Site Web : www.newbellmusic.com  Les rejoindre sur Facebook.

 

Mentions honorables

Sonolive Prod

Artiste(s) connu(s) : Franko, récemment Dareal

Propriétaire du Label : Padou Toukap,

Tube(s) : “Coller la Petite

Projets marquants : On annonce la sortie prochaine du remix de “Coller la Petite” en featuring avec le chanteur nigerian Davido… Wait and see…

Particularité (s): Le plus gros tube camerounais avec plus de 12 millions de vues sur Youtube. Du jamais vu !

Les rejoindre sur Facebook.

Motherland Empire

Artiste(s) connu(s) : Stanley Enow

Propriétaire du Label : Stanley Enow

Date de Création : 2013;

Tube(s) : “Hein Père“, “TumbuBoss“;

Projets marquants : Featurings avec Sarkodie, 2Face etc. ;

Particularité (s) : Il marque la musique camerounaise avec le premier gros tube de rap “Hein Père” en 2013, Meilleur artiste d’Afrique Centrale 2014 aux MAMA’s, compte Twitter certifié, ligne de vêtements Motherland cloting; nombreuses nominations et prix (KORAS 2016)…

Site Web : Motherland Entertainement  Les rejoindre sur Facebook ,

 
Céline Victoria Fotsohttp://www.jewanda.com
Céline Victoria Fotso ou l'esprit créatif. Femme d'affaires, designer, community manager ou architecte événementielle, telles sont les multiples casquettes de Céline Victoria Fotso, fondatrice de Je Wanda Magazine. Riche de ses expériences multiples, cette diplômée en marketing de l'Ecole Supérieure du Management de l'Entreprise à Nice et de l'Académie des Arts et du Design de Montréal, se consacre depuis trois ans à bâtir un pôle d'activités créatives tourné vers l'Afrique. Ainsi, après avoir collaboré au sein des services marketing et commercial d'enseignes de renom telles que Yves-Saint Laurent, Michaël Kors, Smalto, ou encore Réminiscence, cette passionnée de culture, d'Afrique aux goûts éclectiques finit par créer Je Wanda & Co, un concept nouveau à mi-chemin entre le web, l'événementiel, la mode et la communication. Véritable fruit de sa brillante inventivité, et de son insatiable fascination pour les individus et la mixité des cultures. Son rêve : Incarner une Afrique jeune, moderne et en mouvement, loin des multiples stéréotypes négatifs récurrents. Autrement dit, montrer une Afrique résolument positive qui ose.

2 Commentaires

  1. Motherlamd a juste une mention honorable c’est une blague ou bien??? Le tour ci c’est moi qui wanda sur vous ( new bell music devant XM et motherland vraiment … ) faut mettre les affinités de côté et être objectif oublions le talent, Stanley se vend mieux que jovi Stanley est entrain de s’internationaliser. Mon classement ( et je pense celui d’un bon nombre de personnes )

    1 – XM music
    2 – Motherland empire
    3 – New bell music

    Le restrne change pas

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV