Chronique : Lettre d’amour à Samuel Eto’o…

0
1114

chronique-lettre-amour-samuel-etoo-jewanda-3

Il y a des jours comme ça Wanda People, où le cœur a ses raisons que la raison n’ignore pas le tour ci. Après avoir longtemps combattu cupidon, cassé toutes ses flèches une par une et par ordre de taille, voilà que la porte lui est finalement grande ouverte. Mais ceci à titre exceptionnel attention, car si tous les chemins mènent à Rome Wanda Peeps, cette roulette* émotionnelle exécutée à la quasi perfection elle ne mène qu’à lui seul : Samuel Eto’o.

“Bienvenue à Groupieland” ! C’est exactement ce que pense les trois quarts d’entre vous en ce moment Wanda Peeps, ne niez pas. Peut-être pas exactement en ces termes, d’accord, mais en d’autres qui s’en rapprochent cruellement et peu importe qu’ils résonnent en bambara, wolof ou bassa’a dans vos têtes ! Mais ça va. Vous êtes sur le point de lire des lignes savamment pensées, minutieusement modelées mais surtout, terriblement assumées ! Alors ne partez pas. Trouvez la bonne chaise, le bon tabouret, le bon banc ; tout ce qui peut vous permettre d’être à l’aise en tout cas.

Mais avant de sortir le violoncelle, caler la playlist 100% “Ndolo ô mulema”** et vêtir le plus beau costume taillé sur mesure dont seuls les troubadours ont le secret, vous conviendrez de l’importance de rassurer d’abord Tata Georgette. Si par un quelconque miracle de ceux qui n’arrivent que dans les films, ces mots se déversent un jour sous ses yeux, qu’elle sache que cette flèche pleine de Ndolo dérobée là là là à Cupidon a été façonnée pour ne serait-ce que la frôler aussi, si ce n’est définitivement la toucher à son tour. Car elle n’est pas étrangère à la raison qui me mène ici. Ne dit-on pas que derrière un grand homme se cache une grande dame ? C’est ici que s’achève le suspense…

 

Il n’y a pas plus belle déclaration d’amour que s’emparer d’un des symboles qui fait le fondement même d’une Nation en se le réappropriant, en le personnalisant et une fois fin prêt, en l’adressant au digne fils d’une patrie. Vous savez à quel point un hymne s’entonne avec passion n’est-ce pas ? Main sur le cœur et regard vers le ciel. Celui du Cameroun est un véritable chant de ralliement que je me permet aujourd’hui de revisiter le temps d’un papier Wanda People, ceci afin de rendre une bonne fois pour toute à ce Lion, ce qui lui appartient :

Ô Cameroun berceau de tout notre être,
Toi debout eux jaloux de ta liberté.
Comme un soleil ton écriteau haut doit être
Un symbole ardent de joie et d’humanité.
Que tous tes semblables du nord au sud,
de l’est à l’ouest te crie leur amour,
Se réjouir que ce soit leur seul but,
Pour brandir leur foi en toi toujours.

Refrain :
Chers Samy, frère chéri,
Tu es notre seul et vrai bonheur,
notre poids et notre accalmie,
Montrent notre amour, ô toi notre accroche-cœur.

Yaoundé, 10 mars 2016

Samuel Etoo of Cameroon

Cher Samuel,

Ils sont nombreux ceux pour qui ce 10 mars ne signifie probablement rien et personne ne leur en veut. Pour les autres, bien plus nombreux et dont je fais partie, cette journée est définitivement particulière, car la tienne : 35 bougies sont allumées aujourd’hui et elles le resteront tant que 2016 se tiendra debout.

Dans une de mes mains et à bout de bras, se trouve en ce moment un seau rempli à ras bord, débordant d’une eau qui frôle les moins 5 degrés ; dans l’autre, tenue avec plus de douceur et du baume au cœur, une planche en bois parfaitement rectangulaire dérobée chez l’ébéniste du coin. L’un va servir à noyer cette ferveur nauséabonde qui rôde, l’autre à raviver cette flamme immense qui ne s’est jamais éteinte, pleine de couleurs, chatoyante, mais terriblement agréable lorsqu’elle caresse notre peau. 

Amoureuse de philosophie que je suis, je ne peux mettre un point à la ligne de cette lettre sans une pensée qui j’espère, t’accompagnera tout le long de cette journée : “La force ne vient pas des capacités physiques ; elle vient d’une indomptable volonté”. Gandhi.

Toute la Wanda Team se joint à moi pour te souhaiter un excellent anniversaire !

F.E

*Roulette = geste technique au football

**Ndolo ô mulema = amour profond

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here