Portrait : Philip Emeagwali, super génie de l’informatique, surnommé le père de l’Internet

1846

philip-emeagwali-bill-gates-africain-jewanda-3

Pour ceux qui doutent encore du potentiel scientifique et technologique des fils de notre cher continent, ils sont bien en retard ! Aujourd’hui, nous vous dévoilons une autre de nos croustillantes trouvailles. Voici Philip Emeagwali, surnommé aujourd’hui encore le « père de l’Internet ».

Le nigérian Philip Emeagwali 62 ans, a atteint les cimes de la reconnaissance universitaire. Il est adulé et très respecté par les plus grands esprits de l’univers technologique occidentale. Il est titulaire de plusieurs diplômes d’études supérieures en mathématiques, informatique et ingénierie maritime des Universités de Géorgie, à Washington D.C. en 1981, dans le Maryland en 1986 et dans le Michigan où il reçoit son diplôme de Docteur en informatique en 1994 .

Si l’ancien président américain Bill Clinton l’avait à l’époque surnommé « le Bill Gates Africain », la chaîne d’informations CNN a préféré le présenter comme « le père de l’Internet. » En effet, cet africain a réussi à apporter à la science une contribution hors du commun. Il est parvenu à développer des logiciels ayant permis la résolution de problèmes complexes longtemps qualifiés d’insolubles dans la communauté scientifique.

philip-emeagwali-bill-gates-africain-jewanda-1

Tenez-vous prêts Wanda People ! L’architecture informatique qu’il a conçu a permis à 65 000 processeurs travaillant de concert à réaliser le plus grand nombre d’opérations jamais effectuées par un ordinateur en une seconde, soit 3,1 milliards de calculs. Une première mondiale !

C’est pas fini. Dans l’industrie du pétrole, il a encore fait plus fort avec la découverte d’une technique de calcul électronique permettant à l’industrie pétrolière de récupérer plus de pétrole et d’économiser environ 400 millions de dollars par champs de pétrole ! Wandayant mais vrai Wanda Peeps !

Proclamé «Scientifique de l’Année » en 1991 par la Société Nationale des Ingénieurs Noirs des États-Unis, «Informaticien de l’Année» en 1993 par la National Technical Association, il reçoit le Prix National de la République du Nigeria en 1997. Ce surdoué tient absolument à « détruire le stéréotype selon lequel seuls les blancs contribuent au développement de pointe de la science et de la technologie ».  C’est l’un de ses principaux leitmotiv dans son combat en faveur de la valorisation de l’Afrique dans le domaine de la science.

Son épouse n’est pas en reste. Dr. Dale Emeagwali, scientifique de renom a reçu le Prix Scientifique de l’année 1996 de la National Technical Association, qui l’honorait pour ses contributions dans le domaine de la microbiologie. Une sacrée famille africaine de scientifiques !

S.N.B

philip-emeagwali-bill-gates-africain-jewanda-2

philip-emeagwali-bill-gates-africain-jewanda-4 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here