samedi, août 24, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil A la Une Chronique : Beyoncé s'inspire encore de l'Afrique pour son album « Lemonade »

Chronique : Beyoncé s’inspire encore de l’Afrique pour son album « Lemonade »

-

 

beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-1Il y a quelques semaines déjà, Beyoncé créait la surprise en dévoilant son sixième opus, avec pour titre « Lemonade ». Pour cet album visuel, Madame Carter s’est encore plus inspirée de talents africains. On a fait le tour pour vous en présenter quelques unesWanda People !

Beyoncé s’est toujours beaucoup inspirée de l’Afrique. Nous avons donc déjà eu le plaisir de voir ou d’écouter Beyoncé collaborer avec des artistes africains : pour la chorégraphie de son clip « Run The World » par exemple, elle avait fait appel au groupe de danse mozambicain Tofo Tofo, sur son titre « Grown Woman » elle a invité Ismael Kouyate à poser sa voix puissante, et très récemment pour son titre « Flawless », elle s’est inspirée de l’écrivain nigérian Chimamanda Ngozi Adichie. Plus récemment la styliste ivoirienne Loza Maleombho a vu ses créations mises à contribution dans “Formation”.

 
 

Pour son nouvel album visuel « Lemonade », trois principaux artistes ont inspiré Queen Bey. Tout d’abord, Amake Osawe qui est la créatrice de la marque Maki Oh portée très souvent par la première dame des States Michelle Obama. La styliste nigériane est en effet à l’origine des tenues Wax portées par la chanteuse et ses figurantes.

beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-4

Visiblement attachée à la culture Yoruba, Beyoncé a fait appel au talent de l’artiste nigérian Laolu Sanbajo, un ancien avocat de 34 ans dont la passion première est le body-painting. Ce dernier a réalisé les peintures corporelles sur la chanteuse, ainsi que sur ses danseuses. Son art qu’il qualifie « d’Art sacré d’Ori » (Ori signifiant Yoruba » peut être admiré dans les clips « Sorry », « Daddy’s Little Girl », « Love Drought » ou encore « Forward ».

beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-3

Enfin, Beyoncé s’est également inspirée de la poétesse somalienne Warsan Shire. On peut entendre la mère de Blue Ivy, reprendre à plusieurs reprises les passages de ses différents poèmes : « Pour ces femmes qu’il est difficile d’aimer », « L’insoutenable pesanteur de devoir rester », «Grief a ses mains bleues dans ses cheveux »… Elle s’en est servie en guise de transition entre différents chapitres de son album. 0

Mais ce n’est pas tout ! Dans ses clips, on peut observer de nombreux symboles rappelant l’Afrique. Notamment ses boucles d’oreilles symbolisant l’Afrique, sa coiffure inspirée des femmes Mangbetu (peuple d’Afrique Centrale très présent dans le nord-est de la République démocratique du Congo et ses tresses renversées qu’elle arbore fièrement sur la couverture de son album.

Les références africaines sont très fortement présente dans ce nouvel album féministe et très engagé de Queen Bey. Bel hommage à ce continent qui on le sait l’inspire de ses riches diverses cultures.

Well done Mrs. Carter…

Gaëlle Ngono

beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-5 beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-6 beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda beyonce-reference-africaine-lemonade-album-jewanda-2

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV