Chronique : Comment Internet contribue à développer l’industrie touristique camerounaise

0
1546

Domaine de Petpenoun

Malgré certains obstacles qui ont parfois ralenti son essor, le tourisme camerounais semble avoir trouvé son arme secrète. La magie du numérique réussit à une vitesse exponentielle le pari de la valorisation du potentiel touristique camerounais auprès des touristes. Que ce soit pour affaires ou pour le plaisir, Internet devient alors une mine précieuse de renseignements pour ceux qui souhaitent se rendre au pays de Samuel Eto’o.

Finie l’époque où l’on n’avait pour seules possibilités que la participation et l’organisation des grands événements pour assurer la promotion du tourisme camerounais. Aujourd’hui, les temps ont bien changé, Internet à apporté une véritable bouffée d’oxygène et une alternative sans précédent dans le développement de l’industrie touristique camerounaise.

 

Les statistiques du Ministère du Tourisme et des loisirs témoignent de l’impact de ce nouvel outil dans la promotion touristique. En 2015, le Cameroun à accueilli 2 millions d’arrivées de touristes sur son sol contre seulement 817 000 à la fin de l’année 2012. Une véritable croissance !

C’est pourquoi le Conseil National du Tourisme présidé par le Premier Ministre Philemon Yang à opté lors de la 11e session du Conseil, tenue le 18 décembre 2014, pour le choix d’internet comme élément essentiel dans la nouvelle stratégie de promotion de la destination Cameroun. Ceci précisait-il passera par exemple par la promotion des nombreux sites touristiques du Cameroun sur Internet. Notamment le site D’Ebogo, les chutes de Bimbia, le Centre climatique de Dschang, la route des Tikar, le Mont Cameroun, les plages de Kribi et de Limbé, etc.

De plus en plus de sites Internet camerounais dédiés au tourisme

Du Ministère du Tourisme en passant par les entreprises touristiques privées, tous se jettent dans la danse. Impact direct : les internautes commencent à découvrir depuis leur lieu de résidence la vraie culture camerounaise. Les sites internet et autres blogs dédiés au voyage ou à la culture naissent à leur tour et s’érigent en véritable plateformes de promotion des sites touristiques, hôtels, restaurants, cuisine, arts et bien d’autres atouts.

Ainsi, cette transition numérique en cours conduit les voyageurs camerounais, africains, et internationaux à se rendre sur internet dans le but d’avoir les informations utiles sur les services d’usages avant de se déplacer, c’est désormais un véritable rituel. Des études ont démontré que les touristes aiment d’abord se renseigner en ligne avant tout voyage.

Concernant le web camerounais, on remarque de plus en plus que la plupart des grands hôtels ont une représentation en ligne, soit un compte Facebook, un site internet, ou encore les deux ! Des sites de réservation en ligne de chambres d’hôtel ou de meublés ont également vu le jour permettent au touriste une certaine autonomie dans l’organisation de son séjour.

Lorsqu’on se rend par exemple sur la plateforme d’un site comme Joufiju, on comprend pourquoi le numérique est si important, car en quelques clics on peut avoir quelques infos essentielles, des annonces, services et offres sur la vie au Cameroun (hôtels, restaurants, loisirs…) dans le but de faciliter ou améliorer son séjour. Atouts pouvant être très bénéfiques pour les touristes dans le choix de leur programme. Sur Joufiju ils peuvent trouver un logement et même être au fait des événements à la une dans la ville de leur choix.

La publicité indirecte de la culture camerounaise

Les réseaux sociaux contribuent également à leur façon à l’essor du secteur touristique, car les camerounais possédant un compte FacebookTwitter ou Instagram partagent avec tous leurs amis du monde les clichés de leur quotidien, de leur pays ou de leur dernier voyage dans un lieu pittoresque. Ce qui permet aux étrangers de découvrir dans son originalité et son authenticité le Cameroun, d’où parfois leur motivation à venir vivre et découvrir cette culture par eux-mêmes.

Fait surprenant mais réel, il en est de même pour les clips musicaux de nos artistes diffusés sur YouTube, nombreux sont ceux qui donnent envie de visiter et connaître le Cameroun grâce aux différents paysages qu’ils mettent en valeur grâce aux drônes très à la mode en ce moment et qui capturent des vues imprenables inédites du triangle national.

Plus que jamais, un nouveau boulevard s’est ouvert pour le tourisme camerounais. Le potentiel d’exploitation du numérique n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière, surtout quand on évalue ce qu’il a apporté dans le développement touristique des autres pays tels que l’Égypte, le Sénégal et bien d’autres. Les opérateurs économiques et acteurs touristiques qui traînent le pas devront donc se conformer à la tendance afin de donner plus de visibilité à leurs produits touristiques ce qui fructifiera assurément leurs revenus. Surtout quand on sait que de grandes échéances sportives se préparent, à savoir la CAN 2016 dames et la CAN 2019.

S.N.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here