dimanche, juillet 21, 2019

Moët & Chandon t’offre une invitation à sa soirée Écrans Noirs + une nuit dans une somptueuse suite de la Villa des Lys…


 

Moët & Chandon Best Of Cameroun

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil A la Une News : Anne-Marie Nzie n'est plus ! Zoom sur la légende camerounaise

News : Anne-Marie Nzie n’est plus ! Zoom sur la légende camerounaise

-

 anne-marie-nzie-Top-10-Belles-voix-feminines-camerounaises-jewanda

La voix d’or de la musique camerounaise s’en est allée. Ce 24 mai 2016, c’est une bibliothèque, que dire, un monument de la culture africaine qui a définitivement tiré sa révérence, après un long combat avec la vie.

Des mauvaises langues l’avaient donnée pour morte il y a quelques semaines, alors que l’Afrique se remettait à peine du décès tragique de Papa Wemba survenu sur scène en Côte d’ivoire. Mais l’heure de la doyenne n’était pas encore arrivée jusqu’à ce mardi 24 mai 2016. Anne Marie Nzie, née en 1932, s’en va ainsi avec pas moins de 75 ans de pratique de la musique à son actif. Une légende!

En effet, c’est à l’âge de 8 ans qu’Anne Marie Nzie se met au chant. Elle fait alors ses débuts dans une chorale et est initiée à la maison au Mvet* par son papa. Très vite, la talentueuse chanteuse se démarque et est déjà la coqueluche des points d’ambiance de Yaoundé et Douala. La musique ne la quittera plus jamais. En 1955, elle épouse un musicien et connait son premier succès continental avec “Malundi”, puis mondial.

 
 

En 1958, elle obtient un contrat chez Pathé Marconi Records en France. C’est le début de la reconnaissance internationale. Elle fait de nombreuses scènes de renom dont l’Olympia en France et est sollicitée en 1962 pour une campagne mondiale contre la faim. C’est la consécration. Sa voix est unique. Un timbre vocal séduisant, qui lui a d’ailleurs valu d’être la légende de notre répertoire des 10 plus belles voix féminines du Cameroun.

La musique d’Anne Marie Nzie est un mélange de rumba (le rythme en vogue à l’époque) et de jazz. Mais par la suite, elle va virer au Bikutsi qui lui réussit plutôt bien. Elle laisse 3 albums majeurs à son actif à savoir Mabanze en 1954 (son premier disque, 45 tours), Liberté en 1985 (chez  Pathé Marconi Records) et Béza Ba Dzo en 1996 (Indigo, Label Bleu). Des productions musicales qui lui vaudront une reconnaissance tous azimuts.

En 1998, elle est désignée comme la doyenne du festival des musiques métisses d’Angoulême, avant de recevoir le titre de chevalier de la Légion d’honneur du gouvernement français, soit la deuxième artiste camerounaise à être ainsi honorée après Manu Dibango ; au crépuscule de sa vie, elle recevra également de nombreuses gratifications de la part du chef de l’État camerounais, qui s’est personellement impliqué dans l’organisation de son jubilé. C’est un monument qui s’en est allé et l’Afrique toute entière pleure cette femme de légende.

RIP Maman Anne Marie Nzie !

*Instrument de musique

F.F.K

anne-marie-nzie-decede-jewanda

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV