Je-Parle-Bassa-jewanda1

Une jeune camerounaise a lancé une levée de fond pour son site web « Je parle le Bassa 2.0 » destinée à l’apprentissage des langues du continent.

Dû à un regain de l’intérêt pour le patrimoine culturel, la promotion des langues africaines est devenue un véritable challenge pour les fils et filles du continent.

Partie d’une simple page Facebook, la camerounaise Stéphie-Rose Nyot Nyot a en 2 ans réuni quelques 6000 abonnés qui échangent et apprennent la langue « Bassa » parlée au Cameroun. La page Facebook ne suffit plus, il faut désormais penser plus grand d’ou l’idée de la création d’un véritable site Web.

Publicité

Elle à lancé depuis mars 20016 un crowfounding qui prendra fin le 18 mai prochain. les contributions pour cette campagne se déroule sur KissKissBankBank, une plateforme française de financement participatif. Le but est de lever 7000 euros pour développer le projet « Je parle le Bassa 2 ».

Pour la jeune entrepreneure, il est question de donner au projet  une plus grande visibilité internationale à travers la mise en place d’un site web en français et en anglais. En plus, une application mobile permettra aux utilisateurs d’apprendre le « Bassa » en tout temps et en tout lieu. Elle ne compte surtout pas se limiter à cette langue, l’objectif c’est aussi de créer un réseau pour apprendre à parler d’autres langues camerounaises et africaines qui seront par la suite intégrées au site web.

Notons que Stéphie-Rose Nyot Nyot a lancé son projet alors qu’elle était étudiante en communication internationale. Sa vocation, la préservation des langues africaines prend naissance  après avoir travaillé auprès de l’Unesco dans le programme Mémoire du Monde et le programme Education. Nous ne pouvons qu’encourager l’initiative et appeler les fils du continent à soutenir ce projet ambitieux mais surtout utile !

Visitez le site.

Les rejoindre sur Facebook.

S.N.B


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here