Eh oui les Nappy sont partout ! La communauté des filles qui ont choisi de garder leurs cheveux naturels s’agrandit de jour en jour. Cela vous tente peut-être. Mais savez-vous tout ce que cela implique d’adopter cette tendance ? Voici pour vous 10 choses qu’il faut savoir avant d’adopter le look Nappy.

1 – Vous ferez face aux remarques négatives

Publicité

Avant de revenir au naturel, il faudra se forger un mental d’acier. C’est un acte qui va vous exposer à des réactions qui peuvent parfois s’avérer négatives dépendamment de votre environnement. Avec un peu de chance, votre entourage vous comprendra, mais parfois c’est tout à fait le contraire qui se passe. Préparez-vous à ce que des gens se permettent de vous dire ce qui serait le mieux pour vous. À vous demander quand est-ce que vous allez vous défriser, vous tresser ou vous tisser. Attendez-vous à ce qu’on vous dise que vos cheveux ne sont pas jolis, que vous vous négligez. Que cela ne fait pas « propre ». Ce sera à vous de leur montrer qu’ils ont tort.

2 –  Vous devrez vous instruire sur les spécificités de votre chevelure

Naturellement vous ne saurez pas prendre soin de vos cheveux crépus du jour au lendemain. Vous avez probablement été défrisées très jeune, et vous ne vous êtes jamais occupées de vos cheveux au naturel. Les salons de coiffure dans leur grande majorité ne savent pas toujours comment appréhender les cheveux crépus il faut l’avouer (incroyable mais vrai). Ils ne proposent que le lissage ou le défrisage comme alternative. Il va donc falloir apprendre à vous occuper de vos cheveux vous-même ou alors vous donnerez raison à tous ceux qui avaient des appréhensions sur votre choix. Mais comme on le dit souvent, tout apprentissage nécessite de la patience et de la méthode. Avez-vous tout de suite su lire, écrire et compter ? Eh bien, c’est la même chose pour les cheveux crépus…

3 – Vous affronterez le « Big chop »…

10-choses-look-nappy-jewanda-3

Tout d’abord, il est important de préciser que des cheveux défrisés ne peuvent jamais redevenir naturels. Ils ont été chimiquement modifiés et cette dénaturation est définitive. Pour revenir au naturel, vous pouvez prendre la décision radicale de couper vos cheveux à ras. On appelle cette méthode le « Big chop » en langage Nappy. Il n’est pas toujours évident que du jour au lendemain l’on passe des cheveux longs à une coupe à ras. Il faudra se préparer mentalement à traverser cette étape là.

A lire aussi : « Big chop » – Elles franchissent le pas vers le Nappy

4 – … Ou alors vous ferez une transition progressive

Vous vous doutez bien que le « Big chop » n’est pas une solution adaptée à toutes car comme nous l’avons dit plus haut, se retrouver du jour au lendemain avec des cheveux très courts n’est pas chose aisée. Vous pouvez alors opter pour la transition. Il s’agit de laisser vos cheveux pousser sans les défriser. Une fois que les repousses seront suffisamment longues, vous pourrez couper les longueurs défrisées. Les filles qui n’aiment pas porter les cheveux courts choisissent souvent les transitions ; cependant c’est un parcours semé d’embûches. Gérer deux textures n’est pas du tout facile et occasionne souvent de la casse.

5 – Vous devriez être patientes

Big chop ou non, il faudra toujours un peu de temps avant que nos cheveux n’atteignent le volume que nous lui voulons pour pourvoir l’adapter à nos coiffures. Il est donc question pour vous de faire preuve de patience en attendant que vos cheveux poussent naturellement et atteignent le volume souhaité.

6 – Vous vous construirez une routine capillaire

Une fois que vous êtes revenue au naturel, il faut constituer votre programme de soins personnels, ce que l’on appelle une Routine capillaire. En effet, sans soins, pas de longs cheveux, et pas de cheveux faciles à gérer. Certaines filles parviennent à faire pousser leurs cheveux sans routines précises. Mais avec les aléas climatiques qui peuvent casser, assécher ou abîmer vos cheveux, nous vous conseillons vivement de vous construire une routine capillaire.

7 – Vous devrez apprendre à entretenir vos cheveux

Sur internet il y a une flopée d’informations. Il y en a tellement qu’on s’y perd. C’est pourquoi, mieux que la théorie, il vous faudra de la pratique. Nous ne vous conseillerons pas de produits. C’est à vous de tester toutes sortes de produits, de méthodes, jusqu’à trouver celle qui vous conviendra. Il y a juste quelques éléments essentiels qu’il vous faudra maîtriser.

10-choses-look-nappy-jewanda

8 – L’eau, source de vie !

Laissez tomber toutes les idées reçues sur les cheveux crépus du style : « je mets du beurre de karité et puis basta ». Nos cheveux ont besoin d’eau ! Lorsque vous avez soif, vous buvez de l’eau, pas de l’huile. Donc en priorité, avant les produits gras, mettez de l’eau dans vos cheveux. C’est l’eau qui hydrate, pas le beurre, ni l’huile ! Testez par vous-même. Lorsque vos cheveux crépus sont très secs, essayez de les humidifier. Ils deviennent alors tout doux. L’huile ou le beurre que vous allez mettre ensuite va servir à conserver l’hydratation apportée par l’eau dans le cheveu. Vous allez donc sceller l’hydratation. Pour hydrater vos cheveux il vous faut donc un vaporisateur d’eau, et une huile ou un beurre.

9 – Vous apporterez des soins réguliers à vos cheveux

Entre 1 et 4 fois dans le mois, vous serez appelés à faire vos soins. 1 à 4 fois parce que certaines naturelles ne lavent leurs cheveux qu’une fois dans le mois, tandis que d’autres le font chaque semaine. Le soin peut se diviser en plusieurs étapes :

Le prépoo : un soin que l’on fait pour adoucir les cheveux avant le shampoing, pour pallier à ses effets détergents. Avec des huiles (coco, beurre de karité fondu, olive, etc…)

Le shampoing : Pour le lavage. Cependant,  les cheveux crépus ne se lavent pas en un bloc, comme cela se fait au salon. Vous allez créer plein de nœuds. Divisez-les en sections de préférence. Surtout, ne grattez pas votre cuir chevelu avec vos ongles ! Massez-le avec le bout de vos doigts.

L’après shampoing : démêler vos cheveux pour qu’ils soient doux toute la semaine. Il y a des personnes qui démêlent leurs cheveux lors du prépoo. Si c’est le cas vous n’avez pas besoin d’après shampoing.

10 – Vous pourrez adopter un bon régime alimentaire. (Pourquoi pas ?)

Décider de se mettre aux cheveux naturels est une décision forte qui nécessite une implication personnelle et qui résulte d’une volonté de changement. Et si vous ne vous limitiez pas qu’aux cheveux et que vous en profitiez pour adopter un comportement alimentaire plus sain ? Un bon régime alimentaire aura indéniablement des effets sur vos cheveux mais également sur l’ensemble de votre corps pour un rayonnement à 100%.

cheveux-crepus-recettes-naturelles-jewanda

Voilà, Wanda Peeps, vous en savez à présent autant que nous sur ce qu’il faut savoir avant de revenir aux cheveux naturels. Mais soyez rassurez, au-delà des légères contraintes, il est vraiment plaisant de porter ses cheveux au naturel. Êtes-vous prêtes à vivre cela ?

Alors Wanda Girls, songez-vous à revenir au naturel ? Laissez-nous vos commentaires en dessous

F.F.K

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here