Chronique : Je suis ivoirienne, je suis belle mais je n’ai pas de grosses fesses !

0
4058

je-suis-ivoirienne-je-nai-pas-de-grosses-fesses-jewanda

Wanda Peeps, c’est la mode qui bat désormais tous les records en Côte d’Ivoire, plus les fesses des “go” sont grosses, mieux c’est. Si tous les procédés pour arriver à cette fin sont les bienvenus, les répercussions sur le plan sanitaire inquiètent et guettent plus que jamais les femmes livrées à cette pratique.

C’est incompréhensible, incroyable pourtant vrai Wanda Peeps ! A en analyser la conjoncture actuelle qui règne en Côte d’Ivoire le pays de Didier Drogba, il est simplement inutile pour une femme d’être belle si cette dernière n’a pas un bon  «botcho» ! Okolooo oh c’est chaud dans toutes les rues d’Abidjan. Sarah une commerçante de la capitale témoigne : “En Côte d’Ivoire, pour être belle, il faut avoir un beau bassin, les hommes préfèrent les femmes un peu fessues”. Hum, le championnat est dur la bas hein…

Cette nouvelle mode a presque embrasé tout le pays car même les femmes mariées au risque de perdre leurs “djo” sont entrées dans la danse. Ainsi, toutes sortes de formules pouvant faire pousser miraculeusement le “derrière” sont les bienvenues. Le nouveau médicament le plus vendu auprès de la gente féminine est désormais  le «grossifesse».

Cette potion miracle est produite à base “d’huile de foie de morue” permettant comme par magie de rendre plus volumineux le fessier des femmes ! Maaama ! C’est grave ! Des dizaines de pots s’arrachent chaque jour, à 15.000 ou 25.000 francs CFA l’unité, certains commerçants au Ghana ont d’ailleurs commencé à l’importer. Un juteux business que personne ne veut laisser !

A en croire une vendeuse de ce nouveau produit choc, les résultats sont “garantis au bout de 30 jours, il n’y a pas une seule cliente qui s’est plainte. C’est pas comme les comprimés, qui te font gonfler, et ensuite tu perds.” On peut dire que l’affaire là a visiblement conquis et apporte satisfaction.

Précisons cependant que ce n’est pas le seul produit, les solutions sont multiples car comme le dit le vieux proverbe, “tous les chemins mènent à Rome.” Certaines femmes préfèrent utiliser une autre astuce tout aussi efficace pour booster leur «botcho ». Le bouillon cube Maggi, omniprésent dans les cuisines africaines a été détourné de son usage premier. Il sert aussi dorénavant pour les lipo-injections dans les fesses ! Wandayant, il parait que cette pratique (dangereuse) gonfle systématiquement les fesses ! Allons seulement…

Il est tout de même regrettable de voir à quel prix ces femmes arrivent à leurs fins, car les conséquences sur le plan sanitaire sont dévastatrices. Si on s’en tient aux analyses du Pr Fatima Ly, dermatologue-vénérologue à Dakar, ces pratiques génèrent des maladies tels que le diabète, l’hypertension ou les infections, pouvant aller jusqu’au coma ! Une alerte sérieuse qui vaut la peine d’être prise en compte, surtout quand on sait que les grosses fesses ne garantissent pas forcement une relations stable. On peut être désirable, aimée et respectée sans cet “atout” qui est devenu un complexe pour les femmes. Et comme les Kardashians ont alors aggravé la situation avec leur plastique placardée à l’écran sur la chaîne E!

Pas sûr que les Wanda Girls ivoiriennes qui sont déjà avancées dans le “game” prennent en compte cette mise en garde. C’est à ce moment que l’Etat entre en jeu, car il a aussi pour but de réguler et de préserver la santé de ses citoyens…

Que pensez-vous de cette pratique Wanda Peeps ?

S.N.B

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here