• Tendances
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil A la Une Tendance : Le phénomène Pokémon GO tcha* aussi l'Afrique

    Tendance : Le phénomène Pokémon GO tcha* aussi l’Afrique

    -

    pokemon-go-afrique-jewanda

    Folie pour les uns, révolution pour les autres, le nouveau jeu de Nintendo, Pokémon GO, après avoir conquis les joueurs du monde entier, a désormais gagné l’Afrique. Mais peu de personnes semblent savoir ce qu’est exactement ce jeu qui sort de l’ordinaire. Voici pour vous tout ce qu’il faut savoir sur cette tendance Wandayante.

    Le jeu Pokémon GO, phénomène mondial depuis sa sortie début juillet, n’est pas officiellement disponible dans la totalité des pays du continent. Mais loin s’en faut, de nombreux gamers, spécialistes du hacking ont trouvé la parade pour télécharger sur leur smartphone une version non-officielle du jeu. On les retrouve déjà dans plusieurs pays africains avec d’importantes communautés en Egypte et au Nigéria. Il n’est dont plus étrange de voir ces chasseurs d’un tout nouveau genre arpenter les rues de Lagos, Le Caire, Abidjan, Dakar, Douala et même Libreville à la recherche de ces étranges créatures. Sous le regard désapprobateur bien évidement des autorités.

     
     

    Il faut dire que Pokémon GO est un jeu, issu du célèbre dessin animé Pokemon. Sorti en juillet 2015 au Etats-Unis, le jeu vidéo pour smartphone Pokémon GO est une application gratuite développée par une compagnie détenue en partie par Nintendo. Mêlant virtualité et réalité, le principe du jeu consiste à retrouver et capturer des Pokémon disséminés à travers les villes. Le téléphone du joueur affiche une carte des rues environnantes, avec des Pokémon à capturer.

    Le joueur, lui, incarne un dresseur de Pokémon se déplaçant réellement dans la rue pour vivre son aventure grâce à l’écran de son téléphone qui devient une carte interactive. Pour grimper en niveau, il doit attraper des Pokémon en lançant des Pokéballs sur son écran tactile. Une fois en poche, il doit élever ces créatures pour les rendre plus fortes afin de les faire combattre d’autres Pokémon. C’est seulement parvenu au niveau 5 que le joueur pourra se rendre dans des arènes dissimulées un peu partout sur la carte, pour les défier.

    Dans chaque ville se trouve des Pokestop. Des lieux fictifs, où se trouvent les instruments nécessaires aux jeux tels que les pokeballs, qui permettent ensuite d’attraper les créatures. C’est à ses endroits que se trouvent généralement les marrées de joueurs souvent observés dans des reportages sur le sujet.

    Mais entre les Nangas**, les problèmes de connexion, les interdictions des autorités et la non disponibilité officielle de l’application, les joueurs africains ont de nombreux défis à relever avant de pouvoir enjoy ce jeu qui somme toutes est assez divertissant. Cela dit, ces jeunes et moins jeunes sont bien décidés à tout braver pour se mettre à la mode. Et l’ampleur que Pokémon GO prend au fil des jours en est l’illustration la plus évidente. D’ailleurs, il ne serait pas étonnant que les créateurs du jeu y remédient si le phénomène prend aussi de l’ampleur chez nous. C’est aussi ça le développement. Espérons juste que nos gamers seront assez prudents pour éviter toute catastrophe.

    Que vous suggère cette histoire Wanda People ? Laissez-nous vos commentaires en dessous.

    F.F.K

    **pick pocket

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV