WanDiscovery : Maël Ambonguilat, Nageur – Gabon

0
748

mael-ambonguilat-nageur-gabonais-jewanda-2

Wanda Peeps, quand on parle de sport comme facteur d’intégration, Maël Ambonguilat en est le parfait exemple. A 18 ans, il a été le premier athlète gabonais à participer aux Jeux Olympiques. Peut-être le début d’une grande histoire…

De père  franco-gabonais et de mère islandaise, Maël Ambonguilat peut être fier de ses origines multiples, car elles lui offrent plusieurs opportunités. Heureusement, il a choisi lors des derniers Jeux Olympiques de défendre les couleurs du Gabon ! Une tache pas vraiment facile.

Il faut tout d’abord dire Wanda Peeps, que le jeune nageur de 18 ans a dû choisir de se préparer férocement  dans son autre pays l’Islande à cause du manque d’infrastructures au Gabon. En effet, grâce aux connexions de sa maman, le sportif avait réussi le pari de dégoter une place dans le groupe de l’entraîneur français Jacky Pellerin, ex-coach de Franck Esposito, médaillé de bronze à Barcelone en 1992. Une façon pour Maël d’arriver en forme à Rio !

Malheureusement, à Rio, les choses ne se passent pas comme prévu. Il termine seulement  troisième de sa série, face à des nageurs des Seychelles, du Malawi, d’Haïti ou encore d’Albanie. S’il réussit  à battre son record de quelques centièmes, cela ne suffit pas pour qu’il soit qualifié pour le tour suivant. Ses Jeux olympiques s’arrêtent, ils auront duré 27 secondes et 21 centièmes.

Le bon côté des choses, c’est que l’athlète préfère s’attarder sur les leçons à tirer que sur son échec personnel. Il explique : “Ce sont peut-être les deux secondes les plus faciles, mais j’ai dû assimiler plein de choses, comme la diététique, la charge d’entraînement, l’éloignement de ma famille… Je me suis fixé pour objectif d’atteindre la barre des 25 secondes à la fin de l’année prochaine.” Un pari constructif, d’autant plus qu’il est encore jeune…

La fierté qui anime le jeune homme relève aussi du fait qu’il a pu sortir honorablement de cette discipline de nage avec la tête haute. Il n’a pas été ridicule comme Eric “The Eel” Moussambani, le nageur équato-guinéen, entré dans la légende pour avoir quasiment manqué de se noyer sur un 100 m nage libre disputé à Sydney. Il a pu se démarquer de cette image négative que certains africains ont laissé dans la discipline nage pendant les campagnes internationales.

On espère juste qu’il fera encore les progrès et décrochera pourquoi pas une médaille aux prochains Jeux Olympiques.

Que pensez-vous de ce nageur Wanda Peeps ?

S.N.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here