babaca-ngom-eleveur-jewanda

Wanda Peeps, la vie de Babacar Ngom est digne d’un Succes Story à l’américaine. Ce géant de l’élevage au Sénégal a réussi à bâtir un empire en partant de rien. Après 120 poussins de chair et un investissement de 60 000 francs CFA à ses débuts, il pèse aujourd’hui plusieurs milliards de Francs CFA ! Retour sur un parcours hors du commun…

Wanda People, en 1976, Babacar, 22 ans, avec pour seuls diplômes un BEPC et un BEP en mécanique automobile. C’est alors qu’il prend le risque de s’installer à son propre compte. Un pari osé qui le pousse à faire appel à sa passion l’élevage. Ainsi, avec 120 poussins de chair et un investissement de 60 000 francs le jeune sénégalais se lance dans l’aventure !

A cet effet, il réquisitionne premièrement un petit local de 16 m2 dans une banlieue de Dakar. Il  se consacre d’abord à l’aviculture, avec la production de poulets de chair. Par la persévérance et le travail, il finit par franchir un cap important.

Publicité

Très vite, le jeune entrepreneur devient le plus gros importateur de poussins d’un jour au Sénégal. «Je faisais venir deux fois 19 000 poussins (deux palettes) par semaine», témoigne-t-il. Face à ce succès, il ne se prend par la tête, il continue à bosser. Il commence à produire de la provende, son propre aliment de volaille. Il explique : « J’ai commencé par faire l’aliment moi-même, dans ma ferme, et, plus tard, je me suis mis à le distribuer. Aujourd’hui Sedima (son entreprise), c’est une usine d’aliments d’une capacité de 1200 000 tonnes avec un projet d’extension de 250 000 tonnes», précise le PDG.

Pour diversifier ses investissements davantage, il se lance dans la distribution de matériel avicole, puis l’immobilier haut de gamme avec des plateaux de bureaux. D’ailleurs, plusieurs grandes institutions sont logées dans ses différents immeubles. Enfin, il investit dans usine de fabrication de farine boulangère et pâtissière avec une capacité de 250 tonnes d’écrasement de blé soit 200 tonnes de farine par jour.

Aujourd’hui, le « roi du poulet » comme on l’appelle encore emploie plus de 300 personnes !En 30 ans ce qui était au départ une activité informelle, puis un groupement d’intérêts économiques (GIE), devenu SARL, puis SA, est devenu un consortium d’entreprises florissantes dont le chiffre d’affaires annuel est passé de 3 Milliards en 2003 à 20 Milliards de francs CFA en 2013. Il projette d’ailleurs de doubler sa valeur dans les prochaines années.  Un succès total !

Le milliardaire ne cesse de rappeler aux jeunes qui perdent très souvent espoir qu’on peut quitter de rien pour devenir riche : « Il suffit juste de croire, apprendre de ses erreurs et savoir s’investir dans sa passion.»

Que pensez-vous de ce milliardaire Wanda Peeps ?

S.N.B

babaca-ngom-eleveur-jewanda-2

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here