samedi, septembre 21, 2019

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil A la Une Musique : Les 6 révélations camerounaises de 2016

Musique : Les 6 révélations camerounaises de 2016

-

Ils ont explosé en 2016. Tout au long de cette année qui s’achève, le mouvement urbain camerounais s’est enrichi de nouveaux noms désormais devenus des incontournables des hits et des programmations de musiques camers. Ce sont nos 6 fantastiques et ils constituent les révélations musicales de l’année 2016 au Cameroun. 

Répondez à notre sondage en fin d’article !

 
 

 

Mimie Ngoga

Inconnue du large public en 2015, Mimie Ngoga a débarqué telle une météoite dans l’univers musicale du mboa en 2016. Avec son titre “Dance fi you“, la jeune artiste, espoir du dancehall made in 237, est venu briser les codes. Un single, une vidéo regardé près de 35.000 fois en 8 semaines sur le réseau Youtube. Une performance qui l’a fait signer immédiatement auprès du groupe Utopia, une agence de gestion de carrière nouvellement installée au Cameroun qui gère natamment l’image de Samuel Eto’o. 2016, l’année de la brissance** pour Mimie Ngoga? Evidemment !

 

Salatiel

On le considère comme le jumeau artistique de Mr Leo. Et comme son “frère”, l’année 2016 aura aussi déterminante pour lui. Titres à succès, tubes, collaborations, le natif de la ville de Buéa sera passé par toutes les étapes au cours de l’année. Temps fort, son titre “ça se passe ici” qui a été massivement plébiscité par le public camerounais pour remplacer l’hymne de la Coupe d’Afrique Féminine qui était alors fortement contesté. Assurément, 2016 aura été l’année de l’émergence pour Salatiel.

Z-Tra

Oui, Z-tra peux être une des révélations de l’année 2016. Avec son titre « Z-tra peut », la jeune chanteuse a tout ramassé sur son passage. Un tube il faut le dire. Le public camerounais a ainsi pu découvrir une jeune artiste pleine d’énergie et de passion, reflétant la fougue qu’inspire son style de musique. Une fois de plus bravo à Z-tra et bonne continuation dans l’univers de la musique.

 

Tenor

Son slogan est désormais connu et repris par tous. « Mister le fiang le way le yamo » est indubitablement la figure de proue de cette année qui s’achève Wanda Peeps. Si votre magazine l’a pourtant repéré depuis l’année 2014, les deux tubes de Mr Tenor à savoir “Do le Dab” et “Kaba Ngondo” ont suffi à le révéler à un public plus large et à faire de lui un artiste qui a marqué l’année 2016. De quoi inspirer une chronique de la Wanda Girl Céline Victoria Fotso qui voit en lui, un modèle à suivre pour les jeunes rappeurs du Mboa. Qui te peux mollah ?

Mr Leo

Si Mr Leo chante au Mboa depuis quelques années maintenant, 2016 a été son année. Avec ses compères Locko et Franko, les gars ont créé la trilogie des “O” devenue incontournable au pays en 2016. Son style et sa voix enivre les cœurs, son talent dépasse les frontières. En témoigne le café* que le big Don Jazzy lui-même a donné au jeune chanteur après la sortie de son titre “Jamais Jamais“. Nous lui souhaitons évidemment beaucoup de courage pour 2017.

 

Minks

Mama’ah, le gars-là est fort ! Personne ne l’attendait à ce qu’il réalise une telle performance en cette année mais il l’a fait. Le rappeur Mink’s, auteur du tube de la rentrée de Septembre « Le gars-là est laid» est un des noms à enregistrer dans nos bloc-notes si ce n’était pas encore fait. Le vainqueur 2013 du Hip Hop talent search qui était passé par une légère zone d’ombre nous est revenu de la meilleure des manières. De belle augure pour la nouvelle année qui s’annonce. Espérons qu’entre temps le gars va se trouver une nouvelle go et ne va plus espionner son ex. Bonne chance dans tous les cas Mbom!

F.F.K

*respect

**révélation

 

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV