dimanche, mai 26, 2019

out now

"OULEU "

JOVI

"J'ai toujours mes boules (ouleu ouleu), toujours dans la foule (ouleu ouleu), c'est nous les plus cool (ouleu ouleu)..."

"SINGLES HOLIDAYS EXPERIENCE"

Accueil A la Une Tech : Un jeune ougandais crée une veste biomédicale pour diagnostiquer la...

Tech : Un jeune ougandais crée une veste biomédicale pour diagnostiquer la pneumonie

-

L’Afrique révèle chaque jour qui passe un nouveau talent sur le plan technologique Wanda Peeps. Souvenez-vous, nous vous parlions dernièrement du jeune béninois qui a réussi à concevoir un robot capable d’assister un chirurgien du cerveau. Aujourd’hui, c’est un autre fils du continent qui crée une veste biomédicale capable de détecter la pneumonie. Une avancée technologique remarquable…

Wanda People, le jeune ingénieur Ougandais Brian Turyabagye n’a que 24 ans, pourtant il réalise déjà de grands projets ! Il vient de crée ” MAMA-OPE”, une veste biomédicale intelligente permettant de diagnostiquer une pneumonie quatre fois plus vite que les procédés médicaux classiques. Une bonne nouvelle pour la science

 

Il faut dire que c’est le décès de la grand-mère d’un de ses proches suite à un faux diagnostic qui a poussé le jeune ingénieur à se lancer dans les recherches pour faciliter la détection de la pneumonie. Ces recherches se sont avérées fructueuses, d’où la création du « MAMA-OPE ».

Le Mama-Ope est très simple d’utilisation. Conçu pour les jeunes enfants, le patient a simplement à enfiler la veste, dont les capteurs permettront de mesurer certains paramètres, comme les bruits émis par les poumons, la température ou le rythme de la respiration. “Ces informations sont envoyées à l’application mobile qui les compare à des données connues pour estimer la gravité de la maladie”, explique Brian.

La particularité de cette invention est qu’il détecte la maladie à l’état précoce avant qu’elle ne devienne sérieuse. Une vraie révolution surtout quand on sait que traditionnellement, les médecins utilisent un stéthoscope pour écouter les bruits anormaux venant des poumons. Ce qui peut être fatale pour le patient en cas de faux diagnostic du paludisme au lieu de la pneumonie.

Rappelons encore que selon l’Unicef, la plupart des 900.000 décès annuels d’enfants de moins de cinq ans dus à la pneumonie ont lieu en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. Bravo à ce jeune chercheur…

S.N.B

 

Enregistrer

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV