dimanche, février 23, 2020

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil Pays Côte d'Ivoire Inspiration : Voici la première femme à être nommée Général dans l’armée...

Inspiration : Voici la première femme à être nommée Général dans l’armée ivoirienne (Spécial 8 mars)

-

Les femmes africaines ne savent pas que faire la cuisine et les enfants Wanda Peeps. Elles ont désormais d’autres atouts tout autant que les hommes pour contribuer au développement économique de leur pays. Dans le pays d’Alassane Ouattara, une femme a gravi les plus hautes marches de l’armée jusqu’au sommet ! A l’occasion de la journée internationale de la femme, votre magazine de cœur vous présente  Kouamé Akissi, la première femme à être nommée Général en Côte d’Ivoire…

Depuis le 6 août 2012, Kouamé Kouassi est la première femme générale dans l’armée ivoirienne ! Cette brave dame de 62 ans Du haut de son mètre 60 doit premièrement son ascension dans les Forces républicaines de Côte d’Ivoire à son courage et à sa tête bien faite Wanda People.

 
 

Elle est en effet bardée de diplômes, de certifications obtenues lors de sa formation universitaire et post universitaire. Pour en faire un bref aperçu, madame la Générale est  titulaire d’un doctorat en médecine auprès de l’Université d’Abidjan.

C’est dans le couloir de la médecine qu’elle intègre les rangs de l’armée le 10 Janvier 1981. Grace à son dévouement, son courage et sa persévérance, elle obtient très vite son brevet de parachutiste auprès de la compagnie des para-commandos du 1er bataillon d’Akouédo en 1983. Une belle progression…

Cependant, il faut préciser que son parcours n’a pas été de tout repos, elle raconte: «Je me suis intéressée à l’armée en raison de sa rigueur et sa discipline. C’est en lisant le quotidien Fraternité Matin en 1980 que j’ai vu que les étudiantes en médecine étaient désormais admises au sein de l’armée. Contre toute attente, mes parents m’ont dit de foncer. Je les ai écoutés. Lors du stage, nous étions cinq femmes au départ. Les hommes étaient très surpris de voir des femmes officiers dans cet univers qu’ils considéraient le leur. » Maaama c’est le sissia* que tu voulais voir pendant la formation ?

Heureusement, elle ne s’est pas laissée impressionner, Kouamé a eu une progression fulgurante. Passant du grade de capitaine à celui de commandant, de commandant au grade de lieutenant-colonel et colonel et de là à celui de colonel major pour finir par être nommée générale de brigade !

Elle est consciente de son statut et de sa responsabilité : « En tant que première femme générale en Côte d’Ivoire, je dois être un exemple pour toutes les femmes et les jeunes de mon pays tant dans ma conduite de tous les jours que dans mon travail.»

Chapeau à cette dame de fer !

S.N.B

 

 

 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV