• Business
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil Business Portrait : Voici le secret de la fortune d'Alhadji Abbo, l'ancien "Motoboy"...

    Portrait : Voici le secret de la fortune d’Alhadji Abbo, l’ancien “Motoboy” devenu multimilliardaire

    -

    C’est connu de tous Wanda Peeps, les « Alhadji » sont généralement des hommes prospères. Mohamadou Alhadji Abbo en est la parfaite illustration ! Parti de rien depuis son Adamaoua natal, le puissant entrepreneur a bâti son empire pierre par pierre en faisant des choix décisifs et des sacrifices. Je Wanda Magazine vous livre les secrets de la réussite de cet homme d’affaire avisé, pleins de réalisations palpables…

    Comme Danpullo l’homme le plus riche d’Afrique francophone, Mohamodou Alhadji Abbo est très peu connu du public camerounais, pourtant sa riche expérience de vieux et prospère entrepreneur du pays peut inspirer une jeunesse en quête de repères et de modèles.

    Né dans l’Adamaoua vers 1936, Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou a perdu son père très jeune, ce qui l’a obligé à se battre très tôt afin de subvenir à ses besoins primaires. Ainsi, il devient dès l’âge de 12 ans “motoboy” auprès d’un transporteur de sa localité. Après des années de travail, il obtient son permis de conduire, ce qui lui permet de passer chauffeur principal dans le transport en commun pour le compte d’Alhadji Mohamadou Pantani à Garoua. Une étape importante dans sa carrière…

     
     

    Visionnaire qu’il est, il se prive de nombreux plaisirs des jeunes de son âge, fait des économies et lance en parallèle un commerce. Au fil des années, le fils de N’Gaoundéré va bâtir sa fortune petit à petit entre commerces de bétail, commerce général, agriculture, transport, tourisme, industrie entre autres. Il est désormais un homme prospère qui a ses tentacules dans plusieurs branches de l’économie camerounaise…

    En 1982, il fonde l’entreprise Maïscam, une société agro-industrielle très importante pour l’alimentation des populations. En ce moment, Alhadji Abbo par le biais de cette entreprise est l’un des plus grands producteurs de maïs du Cameroun. Un Bao comme on dit !

    Il est également présent dans le tourisme avec son hôtel le relais St Hubert de Garoua. Mais également dans le transport dans toutes les régions du septentrion du Cameroun. C’est également le propriétaire d’un des plus grands ranchs du pays. Le ranch AMOA qui compte plus de 10 000 têtes de bovins ! Aussi, il trône à la tête du conseil d’administration de la société sucrière NOSUCA. Le mbom est partout hein !

    Ces nombreux sacrifices consentis dans la jeunesse ont fini par payer, aujourd’hui il peut alors se faire plaisir. Il s’est offert un impressionnant château bâti sur plus de 3 hectares dans la ville de N’Gaoundéré. Cette maison a d’ailleurs récemment fait le buzz sur la toile, les internautes ont surtout apprécié l’architecture et l’histoire qui a permis la bâtisse d’un si beau joyaux.

    Malheureusement, certains jeunes ne se focalisent que sur la fortune du milliardaire sans se poser les véritables questions. Mais la vérité est que cette fortune s’est construite pendant plus de 60 ans avec efforts et abnégation. Voilà la véritable leçon à retenir… Précisons enfin qu’Alhadji Abbo est marié à 4 femmes et est le père de 36 mounas ! Chapeau paaapa. On te donne les mains !

    S.N.B

     

     

    1 COMMENTAIRE

    1. vraiment enrichissant, surtout la partie de la privation… après entre le commerce général et l’hotel je cherche toujours la transition, mais l’idée du fond, je pense l’avoir percue, se priver des plaisirs de jeunesse au profit du business apporte toujours des plus gros gains… après, 60 ans n’est pas petit, mais je vais essayer de calquer mon evolution sur ce modèle. merci ALHADJI ABBO

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV