Les Wanda Boys aiment souvent montrer qu’ils ont les muscles ici dehors ? Voici le grand frère du gros bras. 2m13 pour 140 Kg ! Oui, il est congolais et c’est le président français qui l’a déniché pour assurer sa sécurité pendant la campagne présidentielle. Il s’appelle Makao et on l’a surnommé “Le tigre” !

Avec son regard de sphinx impénétrable, son oreillette collée à son oreille, sa coiffure unique, son imperturbabilité et sa taille de géant : le colosse congolais Makao a réussi le coup de s’imposer dans l’image de la brillante campagne que le candidat devenu président Emmanuel Macron a mené ces derniers mois.

Pas les bep bep des badauds qui vous menacent souvent dans les quartiers là Wanda People, ce natif de Kinshasa au Congo est un géant au sens premier du terme avec des mensurations qui vous font fuir les problèmes dès que vous le voyez. Naturellement en tant que bon agent de sécurité, il y a très peu d’informations qui circulent sur ce mastodonte si ce n’est que sa première langue c’est le lingala qu’il utilise le plus souvent.

 

Surnommé le Tigre en raison de sa barbe et de ses cheveux blancs par endroit (chacun sa part de style nooor), Makao a faillir ravir la vedette à son boss pendant certains meetings, en étant l’attraction des visiteurs qui voulaient à tous prix prendre un selfie avec lui. Ce qui est justifié car ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un homme de cette envergure.

Aujourd’hui élu, le président Macron s’est vu imposer les services du Groupe de sécurité de la République (la Garde Présidentielle), composé de 64 membres issus, selon le choix du président, soit de la gendarmerie, soit de la police nationale. Pour l’heure difficile de savoir si Emmanuel Macron fera encore appel à Makao comme membre de cette équipe, mais ce qui est sûr c’est que vue la notoriété qu’il a acquise avec cette élection, nul doute que le chômage ne peut pas faire partie de son vocabulaire actuel.

Regardez quelques clichés de Makao et laissez-nous vos impressions en dessous ! Un vrai Goliath massah !

F.F.K

 

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire