Elle fait certainement partie des personnalités pressenties pour occuper les postes stratégiques dans le prochain gouvernement Macron Wanda Peeps. La sénégalaise Sibeth Ndiaye a porté étape après étape le candidat d’En Marche jusqu’au récent scrutin qui l’a propulsé à l’Élysée.  Elle était principalement en charge des relations presse du candidat, la gardienne de son image ! Une immense responsabilité pour une si jeune femme, africaine de surcroit. Zoom sur l’ascension fulgurante de cette « Olivia Pope » qui suscite tant d’admiration en Afrique…

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ! La sénégalaise Sibeth Ndiaye incarne à suffisance cette maxime. A 37 ans seulement, elle était la chargée de la communication et des relations presse du futur président Emmanuel Macron ! Dans un professionnalisme hors pair,  elle a organisé les déplacements, planifié les dizaines d’entretiens que le candidat a donnés aux médias et a surtout veillé au millimètre près à la « bonne santé » de son image ! Même jusqu’au make-up, elle était là ! Maaama une énorme responsabilité…

Révélée au-devant de la scène par le documentaire à succès de TF1 : Macron, les coulisses d’une victoire, elle a pourtant travaillé pendant toute la campagne dans l’ombre. L’Afrique a découvert dans ce documentaire une femme du continent qui a brillamment fait tourner une machine de guerre électorale ! Son rôle et son influence auprès de Macron sont particuliers. Elle plaisante avec lui, le conseille, l’encourage… C’est encore elle qui met fin à une discussion avec des manifestants ou s’emporte au téléphone avec l’auteur d’un article déplaisant : « C’est pas du travail de journaliste, c’est du travail de sagouin ! » Tonne t-elle. Sibeth était pratiquement au four et au moulin…

Publicité

Si elle a rejoint l’Europe très jeune, ce n’est que l’année passée, en 2016 que Sibeth obtient enfin la nationalité française ! Cependant, elle connait aussi bien l’Afrique. Elle a grandi à Dakar dans un quartier huppé de la capitale, à 2 pas de l’assemblée nationale. Son père, Fara, était le numéro deux du Parti démocratique sénégalais (PDS) d’Abdoulaye Wade (président de 2000 à 2012). Sa mère était pendant 10 ans présidente du Conseil constitutionnel au Sénégal. Sibeth est la dernière née de la famille, elle a 3 sœurs…

C’est après son brevet qu’elle s’envole pour Paris où elle intègre le lycée Montaigne et s’installe dans un foyer. « Nos parents nous ont toujours permis de faire des choses que les autres ne faisaient pas, explique-t-elle. A 14 ans, je suis partie découvrir l’Autriche seule avec une de mes sœurs. » Témoigne la jeune femme. Elle fait de longues études et obtient un Diplôme Européen d’Etudes Supérieurs (DEES) en économie de la santé !

Elle fait ses premiers pas dans le monde politique en France par la grande porte. Elle intègre le service presse de l’actuel Président de l’Assemblé nationale française qui était à cette époque président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. En 2013, elle rejoint le ministère de l’économie alors dirigé par Arnaud Montebourg un proche de François Hollande. Un an plus tard, elle croise à l’Elysée un jeune novice en politique, Emmanuel Macron, secrétaire général adjoint de la présidence de la République. Mais ils n’ont pas tout de suite commencé à travailler ensemble…

C’est plus tard qu’elle travaille aux côté de Macron quand il prend la tête du ministère de l’économie, car elle est conservée au département communication de ce ministère. La suite on la connait… Cette brave dame nous montre qu’en faisant passionnément son boulot, on peut bousculer les barrières et atteindre les sommets ! Bravo à Sibeth qui est par ailleurs mère de 3 munas…

S.N.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here