C’est un duo inédit dont le public camerounais n’arrive plus à se passer. Eh oui, il y a quelques semaines nous vous présentions le désormais tube de la jeune artiste Blanche Bailly en featuring avec le rappeur Mink’s « Mimbayeur ». Un titre dont les non-initiés ne comprendront certainement pas toute la portée du fait de sa diversité linguistique ; raison pour laquelle nous vous en livrons la signification ce jour Wanda Peeps.

Le Ndolo* est toujours sucré Wanda Peeps, seulement lorsque ça s’arrête, les vérités commencent à sortir et très souvent, les concernés commencent à avoir des regrets. Des regrets que la ravissante Blanche Bailly a consigné dans une chanson sur laquelle elle a invité son ex de circonstance Mink’s pour lui dire ses vérités en face.

En effet, Bailly accuse Mink’s de mimba c’est à dire de crâner : c’est un mimbayeur**. Alors que c’est désormais fini entre eux, Mink’s continue de colporter le nom de Blanche Bailly et des ragots à son sujet. Seulement elle en a marre et elle compte bien lui régler son compte.

Na for here e don bad oh

For here e don bad oh

See my people hey

I say ya don gas oh

E say I be wolowoss

E say I be menteur

(C’est ici que tout va se gâter / tout va se gâter / mes gens regardez / il a dépassé les limites / il me traite de prostituée / il me traite de menteuse)

Mais face à elle Mink’s ne se laisse pas faire et réagit comme elle le décrit, en crânant une fois de plus. (Bailly, sache que c’était bon pour toi / Tu n’auras plus jamais un gars comme moi) Mbom toi qui noor ?

Et il ne s’arrête d’ailleurs pas là et confirme les accusations de la chanteuse dans son couplet. (J’avais décidé de t’aimer sans trembler / Malgré qu’à ton sujet les gens m’avaient tant parlé / Ça c’est le comble, ça veut dire que si je n’étais pas Mink’s on ne devait jamais être ensemble ? / Wolowoss le feu sort / Tu étais là tu m’embrouillais tout le temps / Tu disais m’aimer pour ma personne / Alors que sur ma tête tu avais déjà toi tes plans)

Il faut dire que face à ça, Blanche Bailly n’a pas eu d’autres choix que de se souvenir des conseils de son ainée dans la musique, la tata Nicole Mara qui dans son titre « Homme marié » conseillait déjà ses jeunes sœurs.

Njomba no be married,

Ah ooooh Njomba no be married oh,

Ah ooooh Njomba no be married

(Le concubinage ce n’est pas le mariage)

Une conclusion et surtout une leçon que tire Blanche Bailly de cette désastreuse expérience au cours de laquelle elle prétend avoir tout subi.

Kind na kind na cosh dem

Kind na kind na talk

E say the tchop I no fi cook

The clotch I no fi wash am

Bad fashion na me I gettam hein

(Toutes qualités d’insultes / toutes qualités de bavardages / il dit que je ne connais pas cuisiner / que je ne sais pas faire la lessive / que j’ai des mauvaises habitudes)

C’est maintenant que tu m’insultes non

C’est maintenant que tu comot ta grosse gueule non

Si je sors ta part de version ici hein

Toi-même tu vas cry

Le constat est clair, le Ndolo est bel et bien fini entre le mimbayeur Mink’s et Blanche Bailly et rien ne pourra plus recoller les morceaux.

De quoi ça parle : « Mad Over You » – Runtown (Nigéria)

*Amour

**Crâneur

F.F.K

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here