Musique : Ndem 237 – Qu’est ce qui n’a pas marché ? (Édition 2017)

6
6998

C’est le mois de célébration de la musique Wanda Peeps ! L’occasion pour nous de repenser à cet art que nous aimons tant, mais aussi à ceux sans qui la musique n’existerait pas : les artistes. Oui, ils sont nombreux à prospérer dans leur carrière et à nous régaler de titres et de belles sonorités qui nous enjaillent* à longueur de journées à qui nous rendons un vibrant hommage. Mais à côté de ceux-là, il y en a malheureusement d’autres, pourtant prédestinés à une belle carrière, qui n’arrivent toujours pas à tenir la promesse des fleurs. On ne le dira jamais assez « Le plus dur n’est pas d’arriver au sommet, mais de s’y maintenir ».

C’est ainsi qu’il y a un an déjà, votre magazine préféré engageait une analyse de ces déceptions de la musique camerounaise, ces chanceux qui ont pu atteindre le sommet sans jamais s’y maintenir. Un travail qui ne nous a pas toujours valu des applaudissements de la part des artistes concernés, C’est le cas de Duc-Z qui s’était violemment insurgé contre cela, bien que quelques temps après avoir tiré cette sonnette d’alarme, le chanteur nous dévoilait le titre « Voilà ça », question de nous montrer qu’il demeure dans le game (does he  though ?). Autre artiste qui a également mal pris notre article c’est la chanteuse Danielle Eog qui s’était fendue d’un post sur Facebook. Mais contrairement à Duc-Z, Danielle Eog s’est ravisée par la suite ayant reconnu en cela notre souci d’alerter les artistes dont la carrière n’était plus sur le “droit chemin”. C’est ainsi que quelques mois après, Danielle Eog revenait sur ses propos et félicitait la Wanda Team pour ce “recadrage”, avant de promettre de se remettre au travail.

Eh bien après cette édition inédite de 2016, Je Wanda Magazine est de retour avec l’édition 2017 du Ndem 237. Qu’est ce qui n’a pas marché selon nous ? Lisez plutôt… Rappelons que cette chronique est une analyse qui se veut constructive et pouvant servir aux jeunes artistes en devenir afin de ne pas commettre les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs…


2Franky P.

Il faisait la pluie et le beau temps dans le R&B à la camer il y a encore quelques années. Franky P Davodka et son “Champagne Up”  faisait groover les jeunes du début des années 2010. En 2014, il sort “On fait ça bien“, un clip très bling bling à base de jet privé, de Range rover. Hélas même l’apparition de Coco Emilia la fameuse jet setteuse -qui ne l’était pas encore-, ne réussira pas à graver le nom du jeune chanteur dans les archives de la musique camerounaise. Il a été aperçu dernièrement comme ambassadeur de la marque Booster des Brasseries du Cameroun. Les bruits de couloir disent qu’il travaille à son retour. Attendons donc voir ce qu’il nous réserve…

Notre analyse : Tout simplement ce qui est arrivé à de nombreux anciens “R&Bistes” camer qui n’ont pas su prendre le tournant du ras-de-marée de l’afropop. D’ailleurs sa musique a mal vieilli.

Morale de l’histoire : Les jolis clips bling bling et les jolies go ne suffisent plus pour impressionner le public devenu gourmand et gourmet. Il faut savoir vivre avec son temps surtout si l’on ne peut pas proposer mieux que la tendance. Le forçing ne donne pas dans le temps si la musique ne suit pas.

6 Commentaires

  1. Honnetement je suis persuader que leur temps viendra. Mais de point de vue faut qu’on arrête de se leurrer, j’attends beaucoup dire ici qu’ils sont fan de hip hop , écoute du hip hop statois et francais mais quand tu les parles de vrai hiphopeur kmer ils te repondent je connais pas. Mais une fois ils ont écouté ” c’est pas mal hein ” ou encore ”ce sont des kmers” Bref ce que je veux dire c’est qu’on commence a consommer locale d’un et de deux le buzz tue le buzz ==franko

  2. Bonsoir à vous,
    Je me dois de réagir à cet article que je trouve sans contenu sérieux. Très mauvaise analyse sur cold kid, Edel koulla, Tilla, Numerica, Gasha, Prosby et certains dont j’oublie les noms. Les dates de sortie de certaines chansons citées sont fausses….Waouh!!!! ça craint.
    J’ai beaucoup d’admiration pour Céline Fotso mais cet article n’a rien d’objectifs. C’est un torchon qui a pour but de faire du buzz. Quels sont les outils factuels qui vous amènent à juger certains artistes comme Edel Koulla par exemple? Vous voulez que les artistes fonctionnent comme vous voulez.
    Je ne comprends toujours pas cet acharnement. Vous jugez des gens dont vous ne parlez presque jamais dans vos torchons. C’est choquant.

  3. tes tres bonnes analyse, cest vrai k killamel cest senti toucher, mais il ya rien de faux dans cette analyse… adapter vous au styl kmer et entourer vous de bonne personne, ce nest pas juste le talent ki compte cest lentourage avec le kel on travaille, killamel est bon, mais il mank un truc…!!! bravo JWM

  4. Je trouve votre analyse sur mon game de kilamel un peu facile . Vous parlez comme ci il a juste citer des noms au hasard mais c faux et de plus c clairement un atalaku à force de bouffer du caviar vous ne savez plus reconnaître le bon ndole

Laisser un commentaire