Si tu es fonctionnaire en Ouganda, il n’est pas du tout bon d’aller au boulot en tenue sexy… Le gouvernement de ce pays vient d’adopter un code vestimentaire à tous les agents de la fonction publique. Des sanctions directes sont prévues pour tous les récidivistes…

C’est une nouvelle norme qui entre en vigueur au sein de la fonction publique ougandaise Wanda People. L’État ne veut plus de fonctionnaires sexy ! Les lignes directrices du communiqué publié leur impose de “s’habiller décemment”. Maama, finit l’extravagance ! 

Concrètement, les femmes sont invitées à ne pas porter de décolleté. Mais aussi à ne pas porter des tresses ou des extensions de cheveux aux couleurs vives. Elles ne doivent surtout pas  mettre des chemisiers sans manches ou tout vêtement fabriqué à partir d’un matériau transparent ! Massa c’était devenu quoi comme ça non ?

 

Si elles sont autorisées à porter des pantalons, elles sont toutefois prévenues de ne pas porter de vêtements serrés. Leurs robes et leurs jupes doivent au moins atteindre leurs genoux ! Le communiquer du gouvernement prévoit des sanctions directes pour tout fonctionnaire qui enfreint cette loi.

Les hommes ne sont pas épargnés, ils se doivent de porter des chemises à manches longues, des vestes et des cravates, mais aussi des pantalons non serrés. Ils doivent garder leurs cheveux courts et soignés, et ne pas porter des vêtements aux couleurs vives.

Enfin, les chaussures plates et ouvertes comme les sandales sont également exclues, sauf dans les cas où l’on peut prouver que c’est pour des raisons médicales. Assia pour les gos* androïdes de la fonction publique ougandaise. Mais, le travail public n’est pas un défilé de mode !

*Filles

S.N.B

 

Laisser un commentaire