Chronique : Koppo ou la résurrection surprise, le retour des OG ?

0
2734

S’il y a un come back que je n’ai pas vu venir c’est bien celui de Koppo avec son dernier titre, “Gromologie“. Essayons de creuser un peu Wanda People…

Il faut quand même préciser qu’avant “Coller la petite” il y a eu entre autres “Si tu vois ma go” de Koppo en 2004 (soit il y a 13 ans)… Et je peux vous dire que c’était un gros tube. Si YouTube existait à cette époque il aurait sans doute fait des millions de vues. J’étais à Montréal à l’époque où la chanson sortait et croyez-moi le net n’était pas encore ce que c’était aujourd’hui mais nous avions trouvé comment se procurer (illégalement il faut l’admettre, sorry) la pépite que l’on s’écoutait en boucle.

Et pour cela je tiens à rendre hommage à Koppo, l’un des pionniers du rap camerounais, l’un des rares qui ont eu un tube à une époque où le phénomène n’en n’était pas encore un. Eh oui il fait partie de ces vaillants soldats qui parce qu’ils ont eu 1 ou plusieurs succès à une époque où le hip hop ne donnait pas les ronds, ont mis les bases de l’avènement auquel on assiste aujourd’hui. Aucune pierre apportée à l’édifice n’est à négliger.

 

Ce que j’adore dans ce son c’est que Koppo est resté égale à lui-même. Il était déjà nature à l’époque avant que les MCM et autres ne viennent nous travestir (bon c’est pas de leur faute hein, nous avons cette malheureuse habitude d’absorber tout ce qui vient d’ailleurs). Ce que beaucoup n’ont pas compris c’est que c’était ÇA la recette gagnante. Celle de l’authenticité. Ce que je disais il y a déjà plus de 5 ans (eh oui seulement, mais je pense que tout jeune artiste doit lire ce manifeste) et qui s’est matérialisé depuis lors sous nos yeux…

Koppo est revenu avec ce qu’il sait faire de mieux, du story telling. C’est un griot des temps modernes (un autre son plein d’humour, “Emma“, témoigne également de ce talent). Et c’est avec plaisir que je constate qu’il n’a pas perdu de sa verve. Il sait toujours aussi bien manier les mots. En même temps il vaut mieux avec “Gromologie”. Et j’apprécie cette fidélité, cette honnêteté, cette confiance en lui. Il a dû être difficile pour des artistes comme lui d’exister un temps où le bling bling a fait son entrée dans nos oreilles. Tout le monde était focalisé sur tout ce qui venait du “9.3. wesh ! La téci” (laissez-moi rire 2 secondes…) Ce qui était bien c’était de whitiser… Un temps où être soi-même, était devenu ringard. Oui, oui, avouez-le, qui n’a pas dit que Koppo était has been (moi y compris je l’avoue). Mais ce n’est pas parce que la majorité agit d’une façon qu’elle a raison. Et je saluerai toujours ceux qui vont à contre courant dans ce qu’ils font parce qu’ils sont convaincus de leur démarche. RESPECT.

Je ne sais pas si cela va redémarrer la carrière de Koppo, et j’ai envie de dire c’est pas forcément le plus important, bien que ce soit ce que je lui souhaite. Et je pense qu’il a dans les mains un sésame pour le faire s’il l’exécute bien et s’il se prête au jeu du show biz version 2017. La leçon que cela m’enseigne c’est que quand on est vrai dans ce que l’on fait. Surtout quelque chose comme l’art et en particulier la musique, on a peu de chance de se tromper dans un marché non saturé. C’est parce que Koppo a toujours été lui-même qu’il peut faire du Koppo 13 ans plus tard et ça donne ! Chapeau !

Alors ce son annoncerait-il le retour des “OG” (“Old Gangsta”) ? J’espère que cela les inspirera à nous ramener cette vibe des années 90/2000 remixée à la sauce 2017. L’époque où les gars étaient real et rappaient avec leurs tripes. Des feat nouvelle ancienne génération du rap. Je pense que lorsque l’on est un vétéran on peut se permettre de garder son couloir, comme gardien de la tradition, en prenant juste ce qu’il faut de l’aire moderne mais en vendant le “old school”.

Oui, si le old school existe ailleurs et qu’il est trendy, pourquoi ne le serait-il pas chez nous ? Certains font du business en marketant la nostalgie et les jeunes y adhèrent. Pourquoi pas chez nous au Camer ?

Alors et si Koppo venait d’ouvrir la porte au Old School urbain Made In Camer ? A-t-on assez de recul ? Le mouvement a quand même plus de 20 ans au Cameroun. J’ai envie de dire que j’invite tout le monde à s’y engouffrer. “Let’s Make Old School Great again !”

On sait où l’on va si l’on sait d’où on vient. Et tous les jeunes artistes urbains doivent du respect artistiquement à ces pères du hip hop Camer…

C.V.F

 

Laisser un commentaire