La distribution des journaux au mboa a récemment connu des perturbations. En effet Wanda People, Messapresse qui était en charge de cette filière a arrêté de distribuer les journaux au pays de Roger Milla. Face à cette situation, les éditeurs et directeurs de publication ont décider de réagir afin d’assurer la vente de leurs œuvres.

La distribution et la vente des journaux a longtemps été gérée au Cameroun par Messapresse, une filiale du Groupe Presstalis Wanda People. Ceci ne permettait pas toujours aux directeurs de publications et éditeurs de mieux recouvrir les bénéfices de leurs investissements. Alors que Messapresse s’était plaint d’avoir un manque à gagner, l’entreprise française n’allait plus continuer à assurer la distribution des journaux camerounais.

Face à cela, les directeurs de publications camers ont pris le taureau par les cornes. Comme l’union fait la force, les boss se sont associés et ont créé leur propre société de distribution de journaux qui s’appelle la Coopérative pour l’Edition et la Distribution de la Presse du Cameroun (CEDIPRESS).

 

Cette société distribue déjà les journaux dans tout le Cameroun depuis le 12 août. Elle va même plus loin car elle ne s’arrête pas dans les grandes villes comme Yaoundé, Douala Bafoussamen et autres mais, elle a étendu la distribution dans des zones où Messapresse n’était même jamais arrivée ! Même les papas et les mamans des letch* lisent désormais la journaux car CEDIPRESS les livrent même à domicile. Yessoh !

Wanda People que pensez-vous de cette situation ?

 

*Village

D.M

 

Laisser un commentaire