Le phénomène d’excision est très encré au Kenya. C’est certainement pour cette raison que ces cinq jeunes filles ont décidé de mettre sur pied une application nommée i-cut afin d’éradiquer totalement les  mutilations génitales.

Stacey Owino, Cynthia Otieno, Purity Achieng, Mascrine Atieno et Ivy Akinyi  toutes 5 originaires du Kenya et âgées entre 15 et 17 ans. Elles ont crées une application et l’on dénommé “i-cut” dans le dessein de « restaurer l’espoir chez les filles en proie au désespoir ».

L’application “i-cut” est constituée d’un interface de cinq boutons “Aide”, “Secours”, “Témoigner”, “Informations sur les mutilations génitales” et “Commentaires”. Ainsi, elle donne la possibilité aux femmes  d’être aidées, secourues en cas de besoin, témoigner de leur vécu, donner une opinion sur la situation et informer sérieusement sur le phénomène des mutilations génitales. Super ! Tout y est Wanda Peeps !

 

Si ces adolescentes ont pensé à ce projet pour leur pays ce n’est pas pour rien car selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé), 27% des kényanes sont victimes d’excision.

Le projet sera présenté lors du Technovation Challenge le 4 octobre prochain, un concours international qui offre chaque année la possibilité à des groupes de filles de présenter une idée pouvant résoudre un problème grâce à la technologie.

Bravo les go !

S.N

 

1 COMMENTAIRE

  1. Certain diront que l excision est qqc de culturel …..c est avant tout une pratique d un autre âge….qui mutile atrocement ces JF dans ce qu’ elles ont de plus intimes et en plus cela se fait sans anesthesie a vif et dans des conditions d hygiene et de sécurité douteuses……en plus les complications fonctionnelles et locales dans leur futures vie de femme rend les rapports douloureux et l accouchement dangereux car la cicatrisation se fait mal
    Je suis un homme ex infirmier …..perdinellement je suis contre cette pratique à quelque titre que ce soit

Laisser un commentaire