Moussa Konaté est handicapé de deux jambes mais cela n’a pas constitué un blocage dans sa vie. Dès son jeune âge, il a commencé à tresser les cheveux des femmes et aujourd’hui, Moussa est devenu une référence à Bamako et les femmes apprécient son travail, même si le tressage est un métier traditionnellement réservé aux femmes.

Il montre une fois de plus que le handicap et les préjugés ne sont pas une fatalité et qu’il est possible de surmonter les difficultés de la vie si on y croit !

Publicité

Un reportage de Rahama Nantoumé réalisé dans le cadre de la formation des JRI à Bamako, financé par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here