C’est un nouvel épisode qui vient s’ajouter à la série d’accusations qui pèse sur R. Kelly. En fait, une nouvelle victime dénommée Kitty Jones aurait fait des révélations. Elle témoigne et raconte le calvaire qu’elle a vécue lorsqu’elle était sous l’emprise sexuelle de celui qu’elle décrit comme étant son bourreau : R Kelly. Un récit terrifiant !

R Kelly ne peut décidément pas prétendre à retrouver sa paix de si tôt Wanda People. Le chanteur de R&B est une fois de plus au cœur de tous le débats. Après Jerhonda Pace qui a raconté comment R Kelly a pris sa virginité à 16 ans seulement, une autre jeune femme est passée au aveux et son récit fait littéralement froid dans le dos.

Elle s’appelle Kitty Jones, elle commence à fréquenter la star en 2011 nous renseigne le magazine Rolling Stone. C’est précisément en juin 2011, à l’issu d’un concert de R Kelly à Dallas que la jeune mère célibataire et DJ croise le chemin de celui qu’elle a toujours considéré comme son idole. Le chanteur lui donne ainsi son numéro et dès les premiers échangent, il lui dit de façon claire et précise : “appelle moi papa“.

 

Son fils vivant en Europe avec son ex-mari, elle décida ensuite en novembre 2011 de quitter son travail pour s’installer chez l’auteur de “I Believe I can Fly” dans une de ses maisons à Chicago à sa demande. C’est le début d’un cauchemar avec des “abus physiques, de contraintes sexuelles, de manipulations émotionnelles et de règles draconiennes qui dictaient presque chaque aspect de sa vie” explique Rolling Stone.

La jeune femme a alors vécue un calvaire et d’après ses confessions dans l’article de Rolling Stone : “Parfois, il nous force à regarder ce qu’il a fait à d’autres filles. Il se masturbait en regardant ces vidéos et il nous forçait ensuite à lui faire une fellation pendant qu’il regardait ce qu’il a fait à quelqu’un d’autre sur son iPad“. Elle continue : “On ne peut pas lui dire non parce qu’on se fait punir. On finit par être paralysé par la situation. Les choses qu’il force à faire aux autres et à lui-même sont tellement traumatisantes.” Massa ! La go sort de loin hein !

Ce n’est qu’en septembre 2013 qu’elle a pu s’échapper prétextant un voyage en Europe pour voir son fils. A la vue de l’enquête dévoilée par le site Buzzfeed qui accusait R Kelly de maintenir des femmes en esclavage sexuel, Kitty Jones dit avoir trouvé le courage de témoigner, même si R. Kelly a tenté de l’en dissuader lors d’une conversation téléphonique :”Si quelqu’un vient te voir pour te demander comment je t’ai traitée, tu ne peux pas dire que je ne t’ai pas bien traitée… Tu avais un toit au-dessus de la tête. Je t’emmenais faire du shopping. Tu ne dois pas dire que j’étais un monstre.” Hein le père ?!

“J’étais tellement effrayée lorsqu’il me parlait. Je me suis dit : ‘Ce type pense vraiment qu’il m’a fait une faveur’. Il ne voit pas tout l’aspect sexuel qui détruit les gens” a-t-elle conclu. Wééé ! Asia récé !

Que pensez-vous de ce récit Wanda People ?

A.K.

 

Laisser un commentaire