Les choses ont pris une autre tournure au Zimbabwe Wanda Peeps. L’armée contrôle désormais le pays de papa Mugabe. Au cœur de cette crise institutionnelle, la femme du président qu’on accuse de vouloir succéder à son mari à la tête du pays. Retour sur l’incroyable parcours de cette gladiatrice qui a su tisser sa toile depuis l’intérieur du palais jusqu’à la chambre du président… 

Elle a peut-être été trop gourmande en lorgnant le fauteuil présidentiel Wanda People. Sinon, Grace Mugabe a su placer les bons pions pour construire tant sa vie familiale que sa carrière. C’est la BBC qui a révélé l’information.

Avant d’être la première dame du Zimbabwe, Grace était d’abord employée au palais ! Sa liaison avec Robert Mugabe, de 41 ans son aîné, date de ses années d’employée en qualité de secrétaire dactylo à la présidence. Le ndolo avait pris la tête du président qui n’a pas hésité a ya mo sa secrétaire qui était surtout très jeune et belle !

 

A l’époque, Mugabe était toujours marié à sa première femme Sally. En langage moderne, entendez “side chick” ou “2e bureau”. En 1996, Grace devient la femme du président. Son deuxième mari, car elle divorça du premier. Une fois dans la peau de 1ère dame, elle se montre dynamique et s’implique en politique.

Avec un rôle de premier plan joué au sein du Zanu-PF, le parti au pouvoir, en tant que chef de la ligue féminine, elle a contribué à l’éviction de plusieurs successeurs potentiels de son mari à la présidence. Elle a taillé sa voie jusqu’à être pressentie comme le potentiel successeur de Mugabe âgé de 93 ans dont la santé est devenue préoccupante.

Malheureusement pour cette gladiatrice qui fait partie des femmes de présidents les plus diplômés, l’armée (ou autre) en a décidé autrement. Elle est annoncée en fuite du côté de la Namibie. Pour rappel, elle a eu 3 enfants avec Mugabe, Bona, Robert et Chatunga.

S.N.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here