Camair-Co, la compagnie aérienne du pays de Paa Paul Biya semble renaître de ses cendres Wanda Peeps. Depuis l’arrivée du nouveau DG Ernest Dikoum, les initiatives se développent jour après jour pour élargir le champs d’action de  » l’étoile du Cameroun. » En peu de temps cet homme qui pilote désormais la « onzième province » réussit ou plusieurs se sont cassés les dents ! Zoom sur le parcours et la trajectoire d’un manager pétri d’expérience qui a consacré sa vie à l’aéronautique…

C’est ce qu’il fallait peut-être pour permettre à la compagnie aérienne camerounaise de redécoller Wanda People. Ernest Dikoum est un technocrate de souche ! Diplômé de l’école de tourisme de Rabat en 1992, il se spécialise en 1996 dans la gestion des bases de données. Un diplôme qui va le prédisposer à travailler dans l’industrie touristique, il choisit l’aéronautique.

Après sa formation à l’Emirates Aviation Collège, il travaille au sein d’Emirates où il occupe le poste de directeur pour l’Afrique de l’Ouest, avec résidence au Sénégal. Quelques années plus tard, il s’occupe de la définition de la politique commerciale d’Emirates en Afrique australe et est nommé directeur régional d’Emirates pour le Zimbabwe. Une belle promotion…

Publicité

Il ne s’arrête surtout pas là ! En tant que développeur des services aériens auprès d’Emirates, il y travaille pour la conquête d’une partie du marché de l’aviation civile nord-américaine. Ernest Dikoum est nommé directeur général de Camair-Co à l’issue du conseil d’administration du .

Peu à peu, Ernest Dikoum est en train de changer la perception qu’on avait de la Camair-Co. Il a tout d’abord accentué son management sur la formation, le recrutement et le renforcement des capacités du personnel. Il a par la suite développé des nouvelles lignes commerciales dans le pays. On peut notamment citer Bertoua, Bafoussam, Bamenda.

Le but, maximiser les recettes de la structure qui a des opportunités d’affaires à l’intérieur du pays. Mission accomplie, il met le cap sur les pays voisins. Il dessert les pays tels que le Gabon (Libreville), le Nigeria (Lagos), et très récemment le Sénégal (Dakar). En Novembre 2017, il annonce la multiplication par quatre en un an du chiffre d’affaires de la compagnie qu’il dirige. Preuve que le management de l’entreprise est à la hauteur des attentes !

Bravo tonton ! Va de l’avant !

S.N.B.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here