On dit souvent que quand la malchance arrive ça ne prévient pas. Si vous vous ne comprenez pas ça Wanda People le rappeur américain Nelly lui il comprend parfaitement cela. Figurez-vous qu’en plein début d’année le mbom doit à nouveau faire face à l’accusation de viol qui pesait sur lui depuis octobre dernier et le tour ci c’est du lourd ! Voici la story…

Souvenez-vous Wanda People, en octobre 2017, Nelly avait été arrêté puis relâché suite à une accusation de viol. Si depuis ce jour là tout allait bien ou presque pour le chanteur, ce n’est plus le cas aujourd’hui car il y a de nouveaux rebondissements dans cette affaire de viol.

En effet, d’après le site américain TMZ, la dénommée Monique Greene qui dans un premier temps l’accusait de l’avoir forcé à lui accorder des faveurs sexuelles dans l’un des bus de sa tournée après un concert donné dans une boîte de nuit a relancé les hostilités. Elle aurait porté plainte contre Nelly et contre son pénis. Oui vous avez bien lu Wanda People ! La go là est très fâchée !

Selon l’accusatrice, le rappeur avait élaboré “un complot” pour avoir une intimité très poussée avec de “belles femmes de couleur” et qui ont de “beaux visages et des courbes sinueuses” nous renseigne une fois de plus le site TMZ. Pour se faire, Nelly aurait chargé un membre de son équipe à faire le boulot pour lui. Ce dernier devait donc repérer puis inviter dans les loges les filles qui correspondent aux goûts de son patron explique la jeune femme.

Elle ne s’arrête pas là, elle continue en racontant comment Nelly se masturberait devant elles “dans l’espoir qu’une telle présentation lui donne droit à une gratification sexuelle, que les femmes soient attirées et qu’elles ne résistent pas à son pénis ” et si jamais tout ne se passait pas comme la star l’aurait prévu, il “accoste sexuellement ou agresse “. Wandaful !

C’est chaud Wanda Peeps, il y a de quoi inquiéter l’accusé. Mais alors vrai ou faux on ne saurait le dire encore que le rappeur lui-même ne s’est pas encore prononcé à ce sujet. Affaire à suivre…

A.K.

 

 

 

Laisser un commentaire