Wanda People, vous vous demandez peut-être qui est cet individu qu’on a identifié comme le citoyen panafricain de l’année. Si vous ne le connaissez pas, il s’agit du jeune camerounais qui répond au pseudo John Dahl Carter auteur de la vidéo qui a montré aux yeux du monde ce qui se passait en Libye.

Derrière ce regard innocent, se cache un jeune homme plein d’ambition et prêt à tout pour sauver son Afrique. Ce jeune étudiant camerounais vivant en Tunisie est celui qui a risqué sa vie pour filmer la vidéo de la vente des esclaves africains en Libye, qui a été diffusée par la suite par CNN. La preuve dont le monde avait besoin pour se réveiller !

Effectivement, ce sont ces images qui ont convaincu la journaliste soudanaise Nima Elbagir de CNN à s’engager à son tour dans ce combat. Dans son reportage qui a tout déclenché, elle a notamment raconté le calvaire des migrants africains dans le désert libyen. « Ils les surnommaient la marchandise ! Ça s’est terminé très rapidement. Au total, 12 Nigérians ont été vendus sous nos yeux. Je ne sais pas quoi dire, c’est probablement l’une des choses les plus incroyables que je n’aie jamais vues. »

Publicité

Juste ce qu’il fallait pour réveiller les activistes africains à prêter leur voix pour la libération des africains retenus comme esclaves en Libye. Claudy Siar est monté au créneau et on connait la suite ! Les stars de football du continent, les personnalités politiques, tous les enfants d’Afrique se sont levés comme un seul homme pour exprimer leur colère et leur peine.

Des résultats ont été immédiats ! Plusieurs médias du continents et même ceux d’ailleurs sont entrés dans la danse. Les gouvernements africains ont commencé à rapatrier leurs fils et filles, les institutions internationales ont tapé du poing sur la table. Rien de cela ne se serait peut-être jamais passé si John Dahl Carter n’avait pas fait preuve de courage au péril de sa vie pour alerter avec les images ce scandale humain.

Après avoir contacté en vain des stars africaines ainsi que des personnalités politiques, les chaînes de télé, sa persévérance aura fini par payer. C’est donc à juste titre qu’il mérite d’être distingué par notre magazine comme le Citoyen panafricain de l’année 2017 !

Pour rappel, le Camerounais John Darhl Carter vit en Tunisie depuis plusieurs années. Il s’est entièrement consacré à la sensibilisation contre la vente des esclaves africains en Libye malgré les menaces de mort et les arrestations arbitraires.

Bravo et du courage mbom, comme l’a dit Frantz Fanon :

« Chaque génération doit dans une relative opacité, découvrir sa mission, la remplir ou la trahir ».

S.N.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here