Elle fait la fierté du continent car comme on vous l’annonçait, Constance Ejuma est dans le prochain Marvel à venir, le très attendu “Black Panther”. Je Wanda Magazine a pu obtenir une interview et est allé à la rencontre de l’actrice camerounaise basée à Los Angeles pour nous parler de cette expérience hollywoodienne…

Je Wanda Magazine : Qui est ton personnage ?

 

Constance Ejuma : Je joue avec l’une des Dora Milaje, les femmes guerrières qui sont les gardes du corps et la sécurité royale de la Black Panther.

JWM : Comment était l’expérience ?

C.E. : C’était une expérience surréaliste. J’ai travaillé dans l’une des principales scènes de bataille, ce qui signifie que j’ai dû apprendre à faire des combats et à faire des acrobaties, ce que je n’avais jamais fait auparavant, mais que j’ai été très heureuse d’apprendre. Je dois dire que les cascadeurs sont vraiment sous-estimés, mais ils font un travail si important. Je suis heureuse d’avoir pu baigner dans ce monde.

JWM : Qu’est-ce que ça fait de faire partie d’un tel projet ?

C.E. : C’est incroyable. C’est le premier film sur un super-héros de couleur qui a été réalisé à cette échelle. Moi, comme beaucoup d’actrices qui voulaient travailler sur ce film, j’ai tout de suite reconnu l’importance de ce récit et j’étais plus que désireuse de faire partie de ce mouvement – ce moment de l’histoire du cinéma. Je me considère très chanceuse d’avoir pu soutenir le film comme je l’ai fait.

JWM : Et le cinéma camerounais ?

C.E. : Je n’ai pas beaucoup d’infos dans ce domaine mais j’ai hâte de voir plus de grands films du Cameroun.

JWM : Quels sont les futurs projets dont tu peux nous parler ?

C.E. : Je suis dans quelques courts-métrages qui sont actuellement dans le circuit des festivals : «The Zim» sur les saisies de terres par des propriétaires fonciers blancs au Zimbabwe et «Yemi’s Dilemma» sur une Nigériane américaine dont les parents n’approuvent pas le fait qu’elle veuille épouser un homme non nigérian. J’ai aussi une série web sur YouTube appelée “CON$equences” sur un groupe d’escrocs qui ciblent les personnes immorales. J’ai d’autres projets en développement en ce moment et je les partagerai bientôt.

Bon vent à Constance Ejuma ! Déjà dans les salles ax States, le film sort le 13 février en France.

Propos recueillis par Céline Victoria Fotso

 

1 COMMENTAIRE

  1. J’aime bien cette entretien ….Céline tu as fait du bon boulot…… Que vive le magazine JE WANDA JUSTE QUE ELLE N’EN PROFITE PAS POUR METTRE EN EXERGUE LES EFFORTS DE SES COMPATRIOTE. car a dire qu’elle n’a pas d’info au sujet du cinéma fait au Cameroun, elle devrait ma foi au nom du Cameroun dire une si belle sur l’effort que que nous menins pour sortir du gouffre. Merci et que Dieu en soit témoin car un jour jr Paris que j’aurais l’occasion de faire valoir mon pays a ce niveau. I love your Job my best actress…..and you my sister VICTORIA CELINE FOTSO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here