Après les marques populaires Dove et H&M, voici venu le tour du brasseur néerlandais Heineken qui passe à la moulinette en étant au cœur d’une controverse Wanda Peeps. Accusé de racisme, il supprime cette publicité créée dans le cadre de la promo de sa nouvelle bière présentée comme light. 

Les questions de racisme sont pointées du doigt ces derniers temps dans les publicités. Dove et H&M en ont pris un sacré coup il y a peu et les agences marketing et de publicité ont un challenge à relever à chaque fois pour qu’un concept ne soit pas au cœur de grosses controverses sur la toile.

Concernant Heineken, tout commence par une bouteille de bière qui passe devant trois personnes noires avant de s’arrêter devant une jeune femme à la peau claire. Le slogan de la publicité “Sometimes, lighter is better”, soit “parfois, plus léger c’est mieux”.

Par la suite, un rappeur américain a été l’un des premiers à pointer la vidéo dans un tweet : Je pense que certaines entreprises diffusent délibérément des publicités racistes afin d’obtenir plus de points de vue. Et cette merde raciste/ bidon donc je suppose que je ne devrais pas aider en publiant à ce sujet. Mais je dois juste dire ça. Le “parfois plus léger est mieux” Heineken commercial est terriblement raciste oh mon Dieu…”

“De nombreuses agences marketing le font volontairement afin que nous sur-réagissions et que nous en parlions sur Twitter”, accuse-t-il dans une autre publication, regrettant que ces entreprises cherchent à susciter la polémique afin de faire parler d’elles. “Cela arrive très souvent”, déplore-t-il encore.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont partagé le point de vue du musicien. À tel point que la marque a dû faire marche arrière. “Nous avons raté le coche”, reconnaît un porte-parole de Heineken pour The Independent.

“Nous avons été informés des inquiétudes autour de notre publicité Heineken Light qui a suscité l’attention, et a pu être perçue d’une autre manière pouvant offenser. Pourtant, notre référence à “parfois plus léger c’est mieux” se référait uniquement aux bénéfices de la bière elle-même et au fait qu’elle ne contient que 99 calories (…) Nous regrettons que la publicité ait créée une ambiguïté. Cela n’a jamais été notre intention et nous prenons à cœur vos remarques pour développer nos futures campagnes.”

Wanda People, les gars ont eu chaud. Avec les internautes très regardants, il serait judicieux pour les grandes marques de se tenir bien droit dans la conception des publicités.

J.K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here