Kémi Séba est visiblement très remonté contre le nouveau président du Liberia Wanda Peeps. L’activiste a fait des reproches directes à George Weah après sa dernière visite à l’Elysée pour rencontrer le président français.

Depuis la réception du président Libérien George Weah à l’Elysée par Emmanuel Macron, Kémi Séba est sorti de ses gonds ! L’activiste ne digère pas le fait que George Weah ait sollicité l’aide de l’Etat français pour relancer l’économie du Liberia et le domaine du sport.

Une posture que Kémi Séba compare aux pratiques anciennes qu’il s’efforce pourtant de combattre. Le leader du mouvement Urgences Panafricanistes a indiqué que l’ancien footballeur s’était rapproché du « prédateur », Emmanuel Macron.

Séba n’est pas passé par quatre chemins : « Weah quand il vient mendier l’aide de la France, n’est pas différent d’un Ouattara. Et ça fait d’autant plus mal à la jeunesse africaine que Weah était quelqu’un qui donnait beaucoup d’espoir à cette même jeunesse. »

Il poursuit : « Je veux bien comprendre que Weah est attaché au PSG mais il faut savoir que le PSG ce n’est pas l’Elysée et que le football ce n’est pas la politique », a-t-il ajouté avant de poursuivre en faisant savoir que George Weah se trompe de partenaire et que « Macron, ce n’est pas David Ginola (…) Macron, c’est un prédateur pour l’Afrique, qui voit (…) dans le continent africain, (…) un grenier dans lequel il peut se servir. »

L’activiste conseille à l’ancien ballon d’or de se retourner plutôt vers les pays comme le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, ou l’Afrique du Sud pour des partenariats gagnants gagnants. Il conclut : « Weah ne comprend pas qu’on est dans une démarche de rupture avec ce pays et la démarche qui est la sienne est une démarche qui s’inscrit toujours dans cette logique de mendicité économique et politique et de mauvaise grille de lecture géopolitique. »

Pour Kémi Séba, le président libérien a pris un mauvais départ dans les relations extérieures.

S.N.B

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here