L’artiste ivoirien Debordo Leekunfa est à nouveau sous les feux des projecteurs Wanda People. Cette fois ci, il ne s’agit pas d’un clash mais plutôt d’une affaire d’escroquerie. Suivez le divers…

Alors qu’il avait fait emprisonné le promoteur de son concert du 31 avril dernier pour cachet non payé, cette fois ci les rôles sont inversé et c’est au tour de l’artiste de rembourser le cachet d’un concert qu’il n’a pas honoré. Debordo Leekunfa est accusé d’escroquerie par une camerounaise au nom de Flore de Lille.

À en croire cette dernière, Debordo Leekunfa aurait escroqué un promoteur de spectacle à Bruxelles. Dans une vidéo parue sur les réseaux sociaux, Flore de Lille affirme que Debordo a reçu une avance sur un cachet pour 10 spectacles en Europe. Ce cachet représentait entre autres, un billets d’avion, et des réservations d’hôtels… Une somme qui avoisine 15000 Euros soit près de 10 millions de francs cfa.

 
Toujours selon Flore, Débordo était attendu à l’aéroport par une équipe de cameramans et photographes mais il ne s’est jamais présenté. Le promoteur a tenté par la suite de le joindre mais en vain. Malgré l’engouement du public autour de l’événement dénommé «La nuit du boucan 5», Debordo Leekunfa ne s’est pas rendu à Bruxelles.Pour la comédienne camerounaise, Debordo n’aurait pas le visa. Il aurait dû le dire clairement. Flore de Lille réclame donc aujourd’hui réparation. Elle fait savoir à l’artiste qu’il doit rembourser toute la somme qu’il a reçu.

En tout cas, Débordo ne s’est pas encore prononcé sur le sujet.                                                                               N.E.D

 

Laisser un commentaire