Il arrive parfois dans la vie que l’on passe par des moments particuliers. Ces moments peuvent être bons ou moins bons. Toujours est-il que cela nous marque à jamais. Le célèbre acteur Aki a vécu cela et lors d’une interview avec Saturday Beats, il est revenu sur le jour le plus triste de sa vie.

Aki, l’acteur populaire de Nollywood, de son vrai Chinedu Ikedieze, que l’on voit le plus souvent sur nos petits écrans aux côtés de Popo, a au travers de ses multiples rôles dans le cinéma donné de la joie et du rire à de nombreuses personnes.

En dépit de la bonne humeur qu’il véhicule, l’acteur n’a pas toujours connu des moments agréables. En 2009 en effet, il a connu une grande tristesse, il a perdu son frère suite à une anémie falciforme, un jour qu’il n’oubliera jamais.

C’est donc dans une interview accordée à Saturday Beats, qu’il s’est confié sur ce jour tragique : “C’était le jour où j’ai perdu mon jeune frère suite à une anémie falciforme. Ce fut un jour très terrible pour moi. Mon frère et moi étions très proches et il me voyait comme son héros et mentor. Partout où il allait il rendait les gens heureux, c’était ça sa particularité. Il était sur le point d’être admis à l’université quand il est mort.” Weee ! Assia !

Il continua, “J’étais en Afrique du Sud quand il est mort et immédiatement j’ai reçu la mauvaise nouvelle, je suis retourné au Nigeria le plus rapidement possible parce que je leur ai dit de ne pas garder son cadavre à la morgue pendant trop longtemps. Je me suis assuré qu’il était enterré dans une semaine avant que je ne retourne pour conclure le projet pour lequel j’étais en Afrique du Sud. J’ai une fondation qui s’occupe des enfants vulnérables, mais depuis la mort de mon frère, chaque fois que je tombe sur des nouvelles personnes atteintes de drépanocytose, je suis toujours très touché. Ces nouvelles me rappellent toujours mon frère, et je veux aider les gens vivant avec la maladie”.

Chinedu Ikedieze a.k.a Aki a également révélè qu’il avait vécu dans la pauvreté avant de connaitre la célébrité. “Ma plus grande peur dans la vie est de devenir pauvre. J’ai connu la pauvreté et ce n’était pas drôle; Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour que je ne sois plus jamais témoin de la pauvreté dans ma vie”. Ah ça ! Le mbom a compris que le bien est bien et il ne veut plus s’en séparer.

A.K.

 

 

Laisser un commentaire