Wanda People comme vous le savez, le “Ndop” est un tissu traditionnel camerounais arboré à l’occasion des grandes manifestations dans la région de l’Ouest du pays. Fait de coton tissé en bandes étroites, le “Ndop” séduit désormais au delà des frontières du Cameroun !

Hermès, la célèbre maison française spécialisée dans la conception et la fabrication des produits de luxe, notamment dans des domaines tels que la maroquinerie, la parfumerie ou encore le prêt-à-porter, a lancé il y a quelques mois une collection baptisée “Ndop”, a-t-on découvert sur le site internet de la marque.

D’après le même site, cette collection de foulards en soie a été fortement inspirée par la beauté du “Ndop” tissu traditionnel de couleur bleue et frappé de motifs codés de couleur blanche qui nous vient des peuples des grassfields. C’est avec cette description que la marque de luxe française Hermès décrit les nouveaux motifs de leurs mini-foulards mis en vente sur tous leurs sites.

 

“La Fondation camerounaise Jean-Félicien Gacha possède un important fonds de tissus Ndop, dont la richesse ornementale a inspiré ce carré aux Anamorphée. Les tissus Ndop des Bamiléké, habitants de la savane camerounaise, en Afrique centrale, sont faits de coton tissé en bandes étroites. Si cette première étape est réalisée dans le Nord du pays, non loin de Garoua, ce sont ensuite les femmes Bamiléké qui appliquent à l’aide de fil de raphia les motifs qui seront teints en réserve à l’indigo. Le répertoire décoratif très varié s’inspire à la fois de motifs ornant les habitations traditionnelles et des dessins des Wukari du Nigeria, pays dont cette tradition textile est vraisemblablement originaire. Le Cameroun se caractérise par le choix de motifs abstraits, le Nigeria par une figuration prenant pour modèles humains, lézards, léopards… Ces étoffes sont utilisées pour différents rituels.”

Le géant de luxe s’est inspiré par ce tissu qui est d’habitude mis en valeur par les chefs et les notables des villages Bamililéké. Encore une preuve que le label Made in Cameroun peut et sait très bien s’exporter dès que l’originalité et la qualité fusionnent dans un seul produit.

Le nouveau foulard en soie d’Hermès, dont les motifs sont inspirés du “Ndop” camerounais, est vendu à 360 euros soit 234 000 Francs CFA la pièce de 90×90 centimètres, révèle le site internet officiel de l’entreprise.

Alors Wanda People, que pensez-vous de cette appropriation du “Ndop” par le géant Hermès ?

N.E.D

 

Laisser un commentaire