Wanda People, le mardi 17 juillet 2018, c‘est devant une foule d’environ 15 000 personnes que Barack Obama, premier président noir des Etats-unis d’Amérique a rendu un vibrant hommage à Nelson Mandela à l’occasion du centenaire de sa naissance.

Le discours de l’ancien président américain Barack Obama à Johannesburg a marqué la fin des célébrations du centième anniversaire de la naissance de Nelson Mandela, né le 18 juillet 1918 et décédé le 5 décembre 2013.

Dans son discours, le père de Malia Obama a salué la mémoire “d’un vrai géant de l’histoire” “La lumière de Madiba brille toujours avec beaucoup d’éclat”, a-t-il assuré avant de dresser un tableau plutôt sombre du monde actuel. Entre repli sur soi et peur de l’autre, Barack Obama a appelé à raviver l’héritage de tolérance et d’unité prôné par Nelson Mandela.

 

“Toute génération a la capacité de refaire le monde. Mandela disait : “La jeunesse est capable, quand elle est exaltée, de faire tomber les tours de l’oppression et de soulever l’étendard de l’espoir”C’est un bon moment pour s’exalter. C’est un bon moment pour s’enflammer.

Et pour ceux d’entre nous qui se sentent concernés par l’héritage que nous célébrons aujourd’hui, par l’égalité, la dignité, la démocratie, la solidarité, la bonté… Ceux d’entre nous dont le cœur, à défaut du corps, reste jeune. Nous avons le devoir d’aider notre jeunesse à réussir»  A t-il déclaré. Un message qui en dit long !

Rappelons que, Barack Obama tout comme Nelson Mandela partagent un destin en commun qui les a fait entrer dans l’Histoire. Ils sont devenus les premiers présidents noirs de leurs pays.

L’Afrique du Sud fête cette année le centenaire de naissance de cette icône mondiale et ses dirigeants notamment le président actuel Cyril Ramaphosa comptent bien capitaliser sur l’événement.

N.E.D

 

Laisser un commentaire