Wanda People, la jeune tennis woman Naomi Osaka a gagné l’US Open le week-end dernier, offrant ainsi la toute première victoire de Grand Chelem au Japon dont elle est à moitié originaire (haïtienne de l’autre moitié). Et ceci contre qui ? La grande Serena Williams, également son idole (qui a d’ailleurs traité l’arbitre de sexiste et de voleur). Coup de théâtre, lorsque l’on a remis les prix, le public a hué Naomi Osaka la championne.

On pourrait penser qu’il ne s’agit là que d’un public frustré et en colère. Mais pourquoi donc huer également Katrina Adams, directrice générale et présidente de la Fédération de tennis des États-Unis (USTA), également métisse ?

Serena n’en est pas à sa première défait à l’US Open, mais on n’a jamais entendu le public huer le champion lorsqu’il n’est pas américain…

Le plus émouvant c’est la réaction émue de la jeune championne qui verra ce moment gâché, mais Serena Williams s’est comportée en grande en la consolant mais surtout en demandant au public de cesser de huer la gagnante. Beau geste fairplay…

En tout cas appréciez par vous même Wanda People…

 

Laisser un commentaire