lundi, juillet 15, 2019

Il était une fois le cinéma camerounais…

Moët Impérial 150th Anniversaire

Moët

MoëtGrand Day

De Douala à Lagos, de Johannesburg à New York, Ibiza, Londres, Tokyo etc. le Cameroun se joint au reste du monde pour célébrer le 150ème anniversaire de son emblématique cuvée non millésimée à travers une méga soirée au Twist Night Club à Douala le 22 juin 2019...

Accueil People People : Beyoncé prise à parti dans un scandale sexuel

People : Beyoncé prise à parti dans un scandale sexuel

-

Des pressions ont été exercées sur Beyoncé pour qu’elle renonce à un partenariat commercial avec Sir Philip Green après que le magnat de la vente au détail a été accusé de harcèlement sexuel, de brimades et de sévices raciaux.

La ligne de vêtements de sport de la chanteuse, Ivy Park, est vendue chez Topshop, l’une des chaînes du groupe Arcadia, présidée par Green.
Les activistes demandent maintenant à l’artiste d’interrompre la collaboration fructueuse en réponse aux accusations portées contre l’homme d’affaires âgé de 66 ans.

Jasmine Dotiwala, animatrice à The Independent, explique pourquoi la marque de Beyoncé est en contradiction avec la prétendue inconduite de Green, ce qu’il nie fermement.

 
 

«Sa marque est centrée sur l’autonomisation des femmes et des communautés marginalisées, en particulier pour défendre les intérêts de la communauté noire. Ainsi, les deux ne s’associent pas bien.

“Les marques devraient considérer très attentivement la réputation de ceux avec qui elles travaillent.”
Yasmeen Hassan, du groupe de campagne Equality Now, partage l’avis du Sunday Times: «Beyoncé s’est présentée comme une militante des droits des femmes. Elle et son équipe doivent examiner de près ces allégations. “

Nimco Ali, cofondateur de Daughters of Eve, qui milite contre les mutilations génitales féminines, a ajouté: “Beyoncé devrait dire:” Je ne veux pas travailler avec Philip Green “.”

Green est actuellement dans une station thermale de Tucson, en Arizona, et a déclaré au Mail, dimanche, qu’il entretenait de bonnes relations avec ses employés, insistant sur le fait qu’il s’était simplement engagé dans des «plaisanteries» avec son personnel.

“Si quelque chose que j’ai dit a choqué, je suis heureux de m’excuser”, a-t-il ajouté. “Rien de ce que j’ai dit n’était censé être offensant.”

Ce n’est pas la première fois que la marque de la diva est dans la tourmente, attendons de voir ce qu’elle va faire…

Source : The Independent

Qu’en pensez-vous Wanda People ? Votez plus bas…

 
JeWandaMaghttps://www.jewanda-magazine.com
Rédaction - Je Wanda Magazine : Média afropolitain de tendances et de divertissement.

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV