samedi, juillet 20, 2019

Moët & Chandon t’offre une invitation à sa soirée Écrans Noirs + une nuit dans une somptueuse suite de la Villa des Lys…


 

Moët & Chandon Best Of Cameroun

Moët Impérial 150th Anniversaire

Accueil Sport Portrait : Ndamukong Suh, un Camerounais au Superbowl

Portrait : Ndamukong Suh, un Camerounais au Superbowl

-

Wanda People, décidément les Camerounais sont partout même où on les attend le moins ! De la Norvège à l’Australie, de la NASA à la NBA, on finit toujours par trouver un Camerounais, et en bons camers, ils font toujours parler d’eux ! Ndamukong Suh fait partie de ces personnalités d’origine Camerounaises qui brillent dans des domaines inattendus. Joueur de football américain discret à la carrure titanesque, le gars bat tous les records. Portrait d’une success story !

Les origines d’un Titan

 
 

Ndamukong Suh. Avec un tel nom, les origines Camerounaises du géant de la NFL ne laissent aucun doute, pourtant il est peu connu au Cameroun. Né le 6 janvier 1987 dans la ville américaine de Portland, son père est originaire de la ville de Bamenda au Nord-Ouest du Cameroun, tandis que sa mère est d’origine jamaïcaine. Il est proche d’Odette Lennon Suh sa grande soeur, très présente dans sa vie et d’ailleurs manager de ce dernier.

Son prénom Ndamukong, qui signifie « Le Royaume des lances » en langue ngemba, fut porté par son arrière arrière grand-père, célèbre de son vivant car il mesurait – accrochez-vous bien Wanda Peeps – 2,21 mètres ! Le temps prouvera aux parents de Suh qu’ils ont bien nommé leur fils, car celui-ci est un véritable ours ! 1,93 mètre pour 140kg de muscle, ça c’est pas un gars qu’on peut agresser dans le taxi hein !

Un titan en costard!!

Premiers pas dans le football américain

Ayant passé toute son enfance et toute son adolescence dans sa ville de naissance, son talent pour le football américain s’est révélé très tôt et fut mis à profit dans l’équipe de son lycée, à qui il a permis de remporter un nombre impressionnant de championnats. À l’époque, outre de nombreuses distinctions, son énorme potentiel et sa versatilité – il était également champion de course dans sa ville – lui ont permis d’obtenir une bourse d’études pour l’Université du Nebraska. Entre 2005 et 2009 il y a étudié le management des projets immobiliers et en parallèle a joué pour les Nebraska Cornhuskers, l’équipe de football américain de l’université.

Suh à l’époque des Nebraska Cornhuskers

Constant dans l’excellence qui était de plus en plus associée à son nom, il a permis à l’équipe de son université de rafler tous les prix des compétitions auxquelles elle participait. Véritable concentré de technique et de force brute, il a remporté un nombre impressionnant de distinctions durant ses années de fac : meilleur passeur de balles, meilleur en plaquages, meilleur défenseur… un gars valable !

Un parcours professionnel qui bat tous les records

Grâce à toutes ces distinctions, la visibilité de Ndamukong Suh dans tout le pays était telle qu’au sortir de l’université diplôme en poche, il était universellement considéré comme le meilleur candidat disponible au rerutement par la National Football League. C’est donc sans surprise qu’en 2010 il a signé un énorme contrat de 68 millions de dollars (39,336 milliards de FCFA) avec l’équipe des Detroit Lions.

Suh sur le terrain, portant le dossard des Detroit Lions

Durant les cinq saisons qu’auront duré son passage chez les Lions, il a continué à s’illustrer par son talent et par la puissance de son jeu, non sans commettre parfois quelques fautes graves sur le terrain. À la fin de son contrat il avait déjà le statut de superstar, et réussissait la prouesse de se faire signer chez les Miami Dolphins pour la somme renversante de 114 millions de dollars (65,945 milliards de FCFA)! Ce contrat est le plus cher jamais signé dans la National Football League. Après Joel Embiid, c’était donc au tour de Suh de rejoindre le cercle fermé des sportifs les mieux payés de la planète. Non mais Wanda People vous voyez comme les camerounais sont forts ? Diiiiiis donc !

Suh aux couleurs des Dolphins
La signature du contrat

Libéré des Dolphins en 2018, le champion a posé ses valises chez les Los Angeles Rams pour un an, contre la coquette somme de 14 millions de dollars (8,098 milliards de FCFA). Comme d’habitude, le chaud gars a enchaîné les victoires avec sa nouvelle équipe et a été sélectionné pour participer pour la première fois de sa carrière au Super Bowl, la finale du championnat national de football américain, une consécration pour cet enfant du pays même si son équipe s’est inclinée face à son adversaire.

Ndamukong Suh chez les LA Rams, l’équipe qui l’a mené au Super Bowl

Lifestyle tout en discrétion

Ndamukong Suh se présente sur les réseaux sociaux comme une personne simple qui a la tête sur les épaules. Fier de ses origines camerounaises, il ne les a jamais cachées et a même passé un séjour à Bamenda en 2013.

Suh à Bamenda en compagnie d’un chef traditionnel en 2013

Constamment entouré de sa famille, il poste très fréquemment des photos d’aujourd’hui et d’hier mettant en scène des moments heureux avec eux.

Avec sa soeur et son père
Avec Katya Leick, son amie

Avec tous les juteux contrats qu’il a signés, le magazine Forbes estime ses revenus annuels à plus de 40 millions de dollars (23,138 milliards de FCFA), et en bon millionnaire, Suh se fait plaisir. Voitures de luxe, villas somptueuses, il ne s’interdit rien, et on ne saurait le lui reprocher, car il l’a bien mérité.

C.D.E

 

Laisser un commentaire

 

Ça chauffe en ce moment !

Wandayant !

WandNews

Wand'Event

WanDiscovery

#Bestof

Chronique

Vidéo

TV