• People
  • Pays
Plus

    Moët Impérial 150th Anniversaire

    Accueil People People : « Je ne veux pas qu’il aille en prison »,...

    People : « Je ne veux pas qu’il aille en prison », le témoignage poignant d’une des victimes de R. Kelly

    -

    Wanda People, c’est le scandale sexuel qu’on ne présente plus parce qu’il fait la une de la presse partout dans le monde : R. Kelly est dans l’oeil de la justice pour ses nombreux crimes sexuels. Grâce à un documentaire accablant, le monde a pu entendre ses victimes s’exprimer sur les horreurs qu’il leur a fait subir et depuis lors les sorties médiatiques au sujet de cette polémique se multiplient. La dernière en date ? Celle de Dominique Gardner, une de ses victimes, qui s’est confiée sur ses liens avec le chanteur controversé. La Wanda Team en parle aujourd’hui.

    R. Kelly, l’idole déchue des fans de R&B, fait encore parler de lui aujourd’hui Wanda Peeps ! Pas pour une nouvelle arrestation ou une autre vidéo choquante, mais plutôt pour le témoignage riche en émotion qu’a fait de lui Dominique Gardner, une de ses victimes.

     
     

    Bien qu’ayant apparu pour la première fois dans le documentaire “Surviving R. Kelly”, la version des faits de Gardner n’était pas connue. En effet, dans le documentaire, elle ne parle jamais directement à la caméra ou aux cinéastes qui l’ont réalisé. Encouragée par l’impact que le documentaire a eu dans l’inculpation de son bourreau, elle a décidé de parler à Jim DeRogatis – auteur du documentaire – et elle dit des choses très Wandayantes sur l’interprète de “I Believe I Can Fly” !

    Dominique Gardner aujourd’hui

    Dominique Gardner, âgée de 27 ans aujourd’hui, a rencontré R. Kelly il y a exactement 10 ans dans des circonstances assez floues. Très rapidement une relation se développe entre la mineure et le chanteur, une relation définie par cette dernière comme abusive et hautement malsaine.

    Si le témoignage de Gardner s’inscrit dans la lignée actuelle des allégations accablantes contre R. Kelly, il apporte également son lot d’effroyables nouveautés : R. Kelly aurait pris l’habitude de la battre ainsi que toutes les autres victimes avec des fils électriques quand il était de mauvaise humeur par exemple, et dites-vous que ça lui arrivait trop souvent Wanda Peeps !

    Le vice du chanteur va encore plus loin cela dit : d’après Gardner il contrôlait tout de ses victimes, elles devaient demander la permission pour manger, aller aux toilettes… Il leur interdisait les contacts avec le monde extérieur et dans des accès de colère il prenait les cheveux de ses victimes si fort que leur cuir chevelu était recouvert de blessures. Gardner révèle aussi qu’il s’est assuré la sympathie de ses victimes en prétendant qu’il aurait été lui-même victime d’abus sexuels, et est même allé jusqu’à leur demander de se tatouer son visage !

    Dominique Gardner parle aussi d’un R. Kelly très lunatique : en un instant il passait d’ange à démon, violentait une victime et présentait ses excuses l’instant d’après… “Quand tout était bien entre lui et moi – oh, mon Dieu, c’était comme parfait“, dit-elle, avant de rajouter “Mais quand Kelly trouvait une raison d’être contrarié, un côté maléfique de son personnage se révélait. Dès qu’il était en colère, il devenait une personne nouvelle et cruelle.” Wandaful !

    Le plus Wandayant dans tout ça est la relation compliquée qui existe entre R. Kelly et ses victimes, y compris Gardner qui a pourtant réussi à s’échapper de ses griffes. Même si elle a fini par réaliser l’étendue des abus que le chanteur lui a fait subir, elle ne semble pas le détester. Bien au contraire elle a de la compassion pour lui !

    On l’a en effet entendue dire : “À la fin de la journée, il est aussi victime parce qu’il a traversé des choses que les gens ne comprennent pas“. Et elle a renchéri en disant “Je pense qu’il devrait être assigné à résidence dans un studio d’enregistrement, parce que, comme je l’ai dit, sa musique lui permet de traverser les situations, de vivre ce qu’il traverse. Prison, non. Je ne veux pas qu’il aille en prison. Il a besoin d’un thérapeute 24 heures sur 24 chez lui. C’est genre, je connais ses yeux. À chaque fois que je le regardais dans les yeux, je savais qu’il était désolé. Après nous avoir frappées par exemple…”

    La go a des sentiments contradictoires à l’égard du chanteur, mais on imagine bien qu’avoir été 10 ans sa victime affecte négativement les pensées de quelqu’un Wanda Peeps. Même si elle regrette de n’avoir pas témoigné directement après la diffusion du documentaire, elle refuse catégoriquement de coopérer avec la police. Elle dit avoir été approchée par des agents du département de la Sécurité intérieure au cours des dernières semaines. “Ils viennent en mode « Nous avons essayé de vous joindre et de vous parler. »… Ils m’ont donné une carte. Je l’ai déchirée.

    Ces nouvelles révélations ne font qu’accabler davantage R. Kelly dont la défense est de moins en moins crédible malgré les rares soutiens qui le défendent encore. Qu’en pensez-vous Wanda Peeps ? Que vous inspire ce portrait macabre de R. Kelly ?

    C.D.E

     

    Laisser un commentaire

     

    Ça chauffe en ce moment !

    Wandayant !

    WandNews

    Wand'Event

    WanDiscovery

    #Bestof

    Chronique

    Vidéo

    TV