People : La mère du footballeur nigérian Samuel Kalu libérée par ses kidnappeurs

0
92

L’insolite qu’on vous rapporte aujourd’hui va vous Wanda ! Une fois n’est pas coutume au rayon des faits divers très étonnants, ça se passe chez nos voisins Nigérians. Vous connaissez sûrement Samuel Kalu, jeune espoir de l’équipe nationale de football naija et recrue du club des girondins de Bordeaux, n’est-ce pas ? La Wanda Team vous parle aujourd’hui non pas de lui mais de sa mère, kidnappée il y a une semaine et libérée par ses ravisseurs aujourd’hui ! Wandaful !

Né le 26 août 1997 à Abia dans le Sud-Est du Nigéria, Samuel Kalu Ojim est un footballeur très prometteur évoluant dans les clubs européens depuis 2015, en parallèle à son rôle d’ailier dans l’équipe nationale Nigériane. Plutôt discret, voire sans histoire, c’est pour une raison bien triste que les médias ont parlé de lui ces derniers jours : le kidnapping de Ozuruonye Juliet Kalu, sa mère, survenu le 27 février dernier.

 

Abia, la région natale des Kalu est malheureusement en proie à une grande insécurité. D’abord circonscrits aux expatriés et aux familles de footballeurs internationaux comme Kalu, les kidnappings en série se sont répandus et suivent toujours le même mode opératoire ou presque : les personnes enlevées sont souvent libérées après quelques jours, après versement d’une rançon.

C’est ce qui s’est passé avec la mère de l’international Nigérian, kidnappée le 27 février dernier en pleine journée alors qu’elle était dans sa voiture. Quelques temps après, une rançon de 15 millions de nairas (24 millions de FCFA) fut exigée – et vraisemblablement payée par le pro – pour sa libération. Les ways forts hein Wanda Peeps !

Si aujourd’hui l’identité des ravisseurs n’est pas encore connue, la police travaille activement pour les retrouver. Les circonstances le la libération de dame Kalu sont encore floues pour le moment, mais on sait qu’elle a retrouvé ses proches et est saine et sauve. On imagine le gros ouf de soulagement de Samuel Kalu !

C.D.E

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here